Invités du mercredi 16 novembre 2016

Eliot NOCHEZ

Il a tout juste 23 ans, mais il est déjà triple Champion de France de vol acrobatique et vainqueur de la Coupe du monde 2015. Premier vol en parapente à 10 ans. Début du parapente freestyle à 14 ans.

Première compétition national à 16 ans. Première saison de coupe du monde à 17 ans.

Speed-Rider professionnel depuis 3 ans.

Thibault CHEVAL

Il est le genre de personne calme et réfléchi que vous verrez donner un coup de main sur toutes les installations, qui sera présent de presque tous les rassemblements de highline ou qui ira porter secours à des grimpeurs bloqués 50m sous les highlines du Verdon. Tout ça sans oublier de se payer les traversées des plus belles lignes en restant humble et discret.

Julien MILLOT

Julien est né dans un des endroits les plus plats de France, son avenir ne le prédestinait pas à gravir des sommets. Mais c'était sans compter sur sa découverte de l'escalade à l’âge de 24 ans, véritable révélation qui le poussa à se donner à fond dans sa nouvelle activité. C'est d'ailleurs l'escalade qui lui fait découvrir directement la highline, sans avoir essayé au sol au préalable. Toujours motivé par de nouveaux projets, il aime mélanger les pratiques, et varier les endroits, rien ne lui fait peur, surtout pas la wingsuit ! Julien travaille en parallèle chez slack.fr, le partenaire de nos débuts, une entreprise spécialisée dans le matériel de slackline. Il fait partie de l’équipe célèbre des Flying Frenchies.

Pierre Emilio MEDINA

Cameraman passionné d’image et de sports extrêmes

Le soin apporté au cadrage est ma priorité, quitte à grimper sur le toit d’une voiture, ou dans la benne d’un tracteur. J’adore me plier en 4 pour réaliser des plans toujours innovants, différents.Je suis un cameraman bricoleur, je crée mes propres accessoires de caméra, on me compare à « Robocop » quand je travaille avec mon matériel imposant (rires). J’aime voyager et découvrir de nouvelles cultures, faire des rencontres et les partager au travers de ma caméra. Ces moments de vie sont délicats à capturer, mais y parvenir est très excitant !

Freddy MONTIGNY

Musicien batteur, Freddy possède un véritable talent créatif, qu’il exprime en amenant ses drums et ses gongs en haut des sommets, et en pendulant au bout d’une corde avec sa batterie. Il travaille en tant que rigger et cordiste, quand il n’est pas en train de sauter sa wingsuit quelque part dans les alpes françaises.

François KERN

Cet isérois est passionné de montagne et d'aventures. Ses passions il les vit à fond grâce à son travail. Il assure la promotion d'une grande marque de sport qui fabrique des équipements textiles et de protection individuelle pour la montagne, marque qui couvre aussi les grands événements sportifs.

Quand il n'accompagne pas les vedettes du sport de montagne, alpinistes, skieurs, parapentistes, François Kern réalise des expéditions un peu partout dans le monde. Sa dernière expédition l'a mené en Terre de Baffin au nord du Canada. 30 jours sur la banquise en totale autonomie. L'expédition a fait l'objet d'un film "Deep in Baffin". Il nous revient cette année avec BAM aux confins de la Russie via le transsibérien et des couloirs mythiques en ski.

Thibault LACOMBE

A 30 ans il est chargé d’étude de la faune, naturaliste indépendant, il aime le ski, le VTT, l’escalade, l’alpinisme…Le 17 avril dernier, avec quatre compagnons d’aventure : François Kern, Damien Fayolle et Rémi Loubet, il part à la découverte de l’Arctique Canadien sur l’île de Baffin.

En autonomie complète, l’idée est de parcourir à ski et pulka les immenses entailles glacées à l’Est de la Terre de Baffin en glissant de fjord en fjord à la recherche des mythiques couloirs de la Terre de Baffin encore vierges de toutes traces. Des couloirs d’exception aux profils hors-normes, plus de 1000m de dénivelée et des pentes dépassant les 50°.

Là-bas, pas de bateau, d’hélico ou de motoneige mais des ours polaires.

Une expérience aux confins de la vie arctique. Il nous revient cette année avec BAM aux confins de la Russie via le transsibérien et des couloirs mythiques en ski.

Nicolas HAIRON

Dès mon arrivée à Grenoble en 2007, les Rencontres ont fait naître en moi l’envie de rapporter des images de toutes les belles histoires qui s’écrivent en montagne.

D’une passion exercée en parallèle de mon activité d’ingénieur, j’ai récemment décidé de faire de la réalisation de films promotionnels et documentaires mon métier. Nicolas Grunbaum, également ex-ingénieur, partage avec moi cette aventure et conçoit et pilote drônes, stabilisateurs de caméra et systèmes de prises de vue de dernière génération.

Et c’est avec toujours autant de plaisir que nous revenons aux Rencontres, là où est née notre passion, pour partager avec tous ces exceptionnels moments de vie en montagne !

Julien IRILLI

Né à Annecy avec ce lien très fort avec la nature et un goût pour le dépassement de soi, j’ai vite compris que mon existence serait faite de passions qui allient sport et montagne.

C’est mon essence vitale et un prétexte pour passer le plus de temps possible à l’extérieur, au contact des éléments. L’air, le rocher, la glace, chacun a son rythme et sa respiration, j’ai appris au fil des années à les découvrir et peu à peu à les parcourir, toujours plus curieux de savoir ce que j’allais découvrir au delà… Peut-être simplement moi même… Il pratique à haut niveau le parapente et l’escalade.

Une quête sans fin et l’émerveillement chaque fois renouvelé à travers les paysages traversés, les gens rencontrés et l’immense beauté de notre terre mère.

Phil BENCE

Spéléologue renommé, il parcourt la planète à explorer lemonde souterrain. Des dizaines d’expéditions et découvertes à son actif, il est également directeur du Festival de l'image Sport Aventure d’Ax-les-Thermes.

L’essence de l’activité – et c’est ce qui m’attire là-dedans - c’est la découverte, le fait de pouvoir faire des choses que personne n’a fait avant, là où personne n’est jamais allé et cet aspect-là est vraiment important pour moi. Il est vrai que la partie humaine est importante parce que c’est une activité que tu partages à plusieurs forcément, que ce soit sur une expé, un camp. Tout de suite tu te retrouves rapidement avec 5, 6,7, 10 personnes... oui ce partage-là est important.

Laurent MISTON

Laurent Découvre la montagne dans les Pyrénées à l'âge de 14 ans. Il commence sa carrière dans les chasseurs alpins en 1988 à Briançon (159 RIA) et parcourt le massif des Ecrins. En 1993 il est affecté à l'Ecole Militaire de Haute Montagne (EMHM à Chamonix) comme instructeur montagne.

En 1996 il intègre le Groupe Militaire de Haute Montagne (GMHM) et réalise de nombreuses expéditions . Il se rendra en Inde, au Népal et au Tibet mais aussi dans les Terres Australes, en Antarctique, en Afrique et en Alaska. En 2004 il rejoint le Lycée Militaire d'Aix en Provence et s'occupe de la formation sportive et militaire des Classes préparatoires. En Juillet 2007 il revient à l’EMHM comme Chef de stage et formera un grand nombre de stagiaires en montagne comme en parapente. En 2011 il servira 6 mois en Afganistan.

En février 2015 il quitte l’institution militaire pour se consacrer entièrement à ses clients. Il partage sa passion dans la joie et la bonne humeur autour de son "camp de Base" à Magland ( au pied des domaines skiables des Carroz d'Arraches et de Flaine,8 km de Sallanches, 30 km de Chamonix).

Arno BAYOL

Né en mars 1979 je commence à pratiquer le ski et la montagne dans les Pyrénées Atlantiques. Rapidement conquis je cherche à explorer l'univers de la verticalité avec mes copains d'aventure. D'abord grimpeur, je deviens moniteur d'escalade mais la montagne me manque et je décide alors d'aller vivre dans les Hautes Alpes à Gap. Aspirant Guide de haute montagne j'ai la chance d'intégrer le prestigieux Groupe Militaire de Haute Montagne (GMHM) en 2012 et de ce fait, de vivre à Chamonix.

En 2009 et après quelques années de parachutisme je m'élance pour mon premier saut en BASE jump. Cette passion m'entraine à voir d'un oeil nouveau les montagnes d'Europe et du monde.

Combiner la grimpe et le BASE jump devient pour moi un objectif de première classe. Mes projets futurs sont tournés vers ce challenge qui allie physique, mental, technicité et esthétisme.

Bertrand DELAPIERRE

Il est de ces oiseaux capables de faire grimper une caméra dans les itinéraires les plus engagés, pour cadrer lui-même les images de ses films. Bertrand vit et travaille à Passy, sur la route du mont Blanc. En 1994, il s'envole de la vallée pour suivre des études supérieures d'ingénieur en matériaux composites à Chambéry pour lier sa passion de la technique à celle de la montagne. Mais son attirance pour l'image finit par l'emporter. Aujourd'hui réalisateur et cadreur, il a commencé par des images de glisse, sur l'eau et la neige.

Alpiniste émérite, ses connaissances lui ont permis de partager avec son ami et compagnon de cordée Marco Siffredi (premier snowboardeur à descendre l'Everest par le couloir Norton au printemps 2001) de nombreuses descentes en pentes raides dans les Alpes et en Himalaya. Ses connaissances en ingénierie lui ont permis d'être à l'origine du premier site Internet à diffuser des vidéos de montagne et vient de créer son site perso. Le très haut niveau de performance est omniprésent dans ses films, mais il reste un moyen pour souligner la beauté de la montagne et l'intensité d'une histoire de cordée.