Invités du vendredi 18 novembre 2016

Gérald LUCAS

Il est photographe et écrivain. son dernier ouvrage intitulé "Petits textes et autres pensées" sera présenté au Rencontres CinéMontagne.

En mémoire de Jean-Christophe, conseiller montagne a la ville de Grenoble disparu en janvier 2006 alors qu'il tentait l'ascension du Makalu, le photographe Gérald LUCAS nous proposera une exposition photos que vous pourrez découvrir au Palais des sports pendant toute la durée des rencontres CinéMontagne

Jean Pierre TAUVRON

RÉALISATEUR – CADREUR, Responsable audiovisuel et multimédia à l'Ecole Militaire de Haute Montagne à Chamonix.

Auteur d'un livre de montagne, organisateur de raids sportifs, pratique assidument de très nombreux sports nature de montagne : escalade, VTT, alpinisme, ski de montagne, canyoning, kayak...Déjà présent lors des Rencontres Ciné Montagne 2014 avec le fameux « Ca skie derrière la Yourte »

Antoine GIRARD

Drômois, Antoine Girard, professeur d'informatique à l’Université de Grenoble, bien connu pour ses talents de grimpeurs à la fin des années 90 et ses expéditions sur des sommets de 8000m sans oxygène. Après avoir traversé la Nouvelle-Zélande en décembre 2015, le 30 juin dernier il est parti pour le Pakistan pour une traversée de 1 260 km dans le nord du pays. L’apothéose de cette aventure difficile de 19 jours s’est jouée courant juillet lorsqu’Antoine c’est élevé à une altitude 8157m et a survolé le Broad Peak (8051m). Il battait ainsi un record mondial. Des alpinistes avaient déjà voler de plus haut mais par gravité comme, Jean-Marc Boivin qui avait décollé de l’Everest (8848) en 1988. En vol bivouac, le parapentiste s’élève grâce aux thermiques depuis vallées, cols d’altitude et sommets inférieurs.

Consacré par le National Géographic comme un dix sportifs de l’année 2016.

Sam FAVRET

Sam est né et a grandi à Chamonix. Son père est guide de haute-montagne ce qu’il lui a permis d’être très vite sur les skis. C’est aussi un ‘’touche à tout’’, il aime faire beaucoup de choses ce qui lui apporte certainement sa polyvalence.

Ses qualités de skieur freeride sont utilisées pour créer du contenu en backcountry comme faire des vidéos pour ses sponsors mais également pour lui, des retours sur des courses de prestige.

Il s’appuit sur une idéologie qui vient de Colombie-Britanique : ‘’La créativité et travailler dur nous font repousser nos limites et être à la recherche de la perfection : images parfaites, moments parfaits pour une histoire parfaite"Timide et chamoniard, montagnard jusqu'à la dernière tâche de rousseur, homme-orchestre du freeski, cristallier à ses heures, Sam Favret sait à peu près tout faire, et même parler de ski. Nous avions découvert l'étendue de ses talents dans la toute dernière part d'Animus, puis dans le segment d'ouverture de Pour vous servir, enfin par une nomination à l'IF3 2012 comme Meilleur rider européen (avec Henrik Harlaut et Richard Permin quand même). Dans les pillows (où il s'envole littéralement !), sur une face ou une windlip, Sam Favret, 24 ans, montre le même appétit de skier propre, fort et haut, à la fois solide et harmonieux, un zeste de douceur à la Candide, une pincée d'engagement à la Permin. Terminé les JO, il repart avec un nouveau sponsor et l'ambition de "faire" de l'image.

Julien HERRY

Julien est originaire de la vallée de Chamonix où il pratique régulièrement depuis plus de 10 ans l'alpinisme. Guide de Haute Montagne à la Compagnie des guides de Chamonix, il est l’auteur de nombreuses premières dans le massif du Mont-Blanc, notamment en snowboard. En expé, il a aussi découvert des voies dans l’Himalaya et il le dit lui-même : "l'expérience acquise me permet maintenant de partir à la découverte des hauts sommets himalayens et d’y assouvir ma passion de montagnard."