Invités du samedi 19 novembre 2016

Clément PEROTTI

Julie Guignier et Clément Perotti : Les 2 moitiés de Sandstones Media sont basées à Paris, jamais très loin des rochers de Fontainebleau, toujours une caméra à portée de main. Depuis bientôt 5 ans nous suivons les meilleurs grimpeurs du monde dans leurs voyages, pour partager leur talent, leur passion et partager avec vous les plus beaux recoins de notre planète ( Désert du Chihuahua au Mexique, Swaziland, Rocklands en Afrique du Sud, Sultanat d'Oman, Suède ... ). Notre mission sera de survivre au rythme de fou des 4 grimpeurs, avec matériel de prise de vue et de son dans notre sac...le plus lèger possible !

Julie GUIGNIER

Je m'appelle Julie Guignier. J'ai 25 ans. Lorsque je ne travaille pas en tant qu’assistante caméra sur des plateaux de cinéma ou de TV, je fais des images de reportage, de film institutionnel, au-dessus et au-dessous de l’eau, un peu partout, passant par la France, l’Égypte, l’Afrique du Sud et le Canada, où j’ai rencontré Marie-Pascale. Nous avons su mettre nos cerveaux en commun sur notre projet de fin d’études, 3 Novembre, tourné en 35mm, en hiver 2009 à Montréal. Je suis plus qu’enthousiaste à l’idée d’être à nouveau réunies sur un projet multiculturel comme celui-ci, pour saisir les lumières du Grand Nord et la chaleur des personnes à rencontre

Mathieu MAYNADIER

Guide de haute montagne mais également alpiniste/ voyageur de 31 ans, Mathieu est issu du ski d’alpinisme (membre des équipes de France jeunes durant plusieurs années) mais rapidement il a voulu pratiquer la montagne plus intensément. Des big wall du Mexique aux montagnes de l’Himalaya en passant par les cascades de glace en Chine il aime voyager et pratiquer la montagne et l’escalade sous toutes ses formes. Malgré tout, l’alpinisme reste son activité de prédilection et les expéditions la raison qui le pousse à progresser et s’entraîner afin de faire des ascensions toujours plus belles.

Parmi ses plus belles réalisations, on peut citer:

« Logical progression » en 2007: Un big wall d’escalade pure sur spit au Mexique, 4 jours de tranquillité pour faire la voie »

« L’éperon Nord Est de Dickey » en Alaska, en 2008: 6 jours dans une paroi très raide « accompagnée d’une bonne ambiance et pas dans la douleur, comme en Himalaya ».

L’ouvertre du « Théorème de la peine », ligne technique en style alpin sur la face Sud-Ouest du Latok 2 (7150 m) au Pakistan en 2012.

L’ouverture en style alpin de la première voie de la face sud du Gaurishankar (7134m) au Népal en 2013.

Mathieu DETRIE

Guide de Haute montagne, Spécialités : un peu d'escalade, alpinisme, cascade glace, ski…

Son terrain de prédilection c’est un gros coup de coeur pour les Ecrins, mais des fois dans le Mont Blanc pour vérifier que l'Oisans est bien le plus beau !!! Sans oublier "Espace Comboire".

Son moment préféré fut le sommet du Caraz II (Pérou), après une ouverture pleine d'ouverture; un moment vraiment intense… et plus souvent, la bière avec les potes au retour d'une sortie en montagne!

Sa devise fétiche : « Ce qui est important, ce n'est pas le bout du chemin, c'est le chemin… »

Julien DUSSERRE

Haut alpin d'origine, je vis à Ancelle, petit village montagnard au coeur du parc national des Ecrins. je pratique l'escalade et la montagne depuis l'âge de 7ans. J'exerce le métier de guide de haute montagne depuis 2006 et je suis également moniteur de ski alpin depuis 2000.

Au-delà des diplômes, c'est le désir de partager avec vous des expériences en montagne en cohérence avec ma vision de l'alpinisme, avec trois objectifs fondamentaux: La sécurité, la pédagogie, le plaisir.

C'est aussi un réseau de professionnels avec lesquels je partage ces valeurs et avec qui je travaille régulièrement.

Guillaume BROUST

Né en 1980 dans la région parisienne, Guillaume Broust atterrit à l'âge de 12 ans à Saint Hilaire du Touvet. Juste à temps pour rattraper l'avance qu'avaient ses petits camarades de classe en ski, en escalade ou en parapente... Son diplôme des Beaux Arts de Marseille in the pocket, il part suivre à Annecy une formation en collaboration avec l'école des Gobelins, où il se forme en alternance aux métiers du multimédia. Son école, c'est donc les nouvelles technologies : la HI-8, la mini DV. Un univers où l'on travaille souvent seul, dans son garage, où le réalisateur est à la fois cadreur, monteur, ingénieur son, musicien et producteur... Aujourd'hui concepteur-réalisateur multimédia chez Petzl, Guillaume court après le temps. En 2004 néanmoins, après un voyage parapente riche en rebondissements au Maroc, il trouve le temps de coréaliser Flying Babouches avec Antoine Boisselier et Bruno Bourdat.

Antoine MOINEVILLE

Antoine fait partie du groupe originel des Skyliners avec Julien, Tancrède et Sébastien. Il est toujours présent quand il s'agit d'aller en montagne tendre des highlines au sommet, surtout quand il faut passer des passages durs en tête de cordée. Il est musicien à ses heures, et fourmille d’idées plus farfelues les unes que les autres. Il exerce en parallèle son métier de guide de haute montagne. Rien ne prédestinait Antoine Moineville, fils de paysan et originaire de Verneuil-sur-Vienne à épouser les plus hautes cimes et à s’imposer comme l’un des pionniers de la highline (*). Né à Limoges le 9 septembre 1984 où il a passé 22 ans, son histoire commence sur le mur d’escalade du lycée Renoir. « Ma vocation est née grâce au bouquin de Lionel Terray, “Les conquérants de l’inutile”. Ce qui me fascinait, c’était leur esprit d’ouverture, leur audace. Le récit d’aventures vraies, de ce que peut être la survie, dans le froid et la neige. À l’époque, je ne lisais pas de livre, mais j’ai dévoré ce pavé de 1.000 pages ». Le professeur d’EPS de l’époque lui transmet le virus de l’escalade, le livre “La mort suspendue” de Joe Simpson l’a conforté dans cette idée. Il quitte le plancher des vaches après ses études en STAPS et rejoint Chambéry. Après avoir fait ses premiers pas en montagne au sein du CAFL (Club alpin français de Limoges) dans le massif central, il savait « qu’en chier, ça (lui) allait bien ». Après quelques difficultés pour trouver des compagnons de cordée, il tombe finalement sur Jérôme Chancrin avec qui il part en expédition les trois années suivantes. Toujours en quête de défis et de challenges à relever, il conquiert le sauvage massif des Ecrins, vient à bout du caillou parfait sur le massif du Mont Blanc, gravi les parois vertigineuses des Dolomites. S’ensuit un voyage au États-Unis sur un "big wall" dans la vallée du Yosemite, lieu de naissance de la “slackline” dans les années 80.

En 2008, la “slack” fait irruption dans la vie d’Antoine, et très vite les projets commencent à fleurir avec les “skyliners”. « Notre démarche pour simplifier : plus c’est haut, plus c’est beau. On a commencé à se faire les pieds dans les gorges du Verdon. Ce côté aérien nous a conquis. Ensuite, s’est imposée l’idée d’amener la discipline en haute montagne. »

Lise BILLON

23ans Monitrice d’Escalade

Grimpeuse douée et surmotivée, elle est aussi à l’aise pour manipuler les cordes que la laine de ses tricots. Elle sait rester zen en toutes circonstances. Et son sourire transforme n’importe quelle photo banale de montagne en photo de magazine !

27 ans maintenant, BE escalade et aspirant guide.

Quand je suis en France, vous me trouverez dans le Verdon l'été et le reste du temps, c'est à Chamonix que j'ai posé mes bagages !!!