Grenoble montagne

S'inscrire à la Newsletter


Accueil » Les peintres de montagne

Les peintres de montagne

Publié le 10 septembre 2010

Au 19ème siècle, dans la région grenobloise un certain nombre d’artistes peintres, le plus connu étant Alexandre Debelle, ont fondé leur propre courant artistique basé sur la représentation de paysages de montagne

Venez découvrir les paysagistes dauphinois…

Les paysagistes dauphinois

Au XIXème siècle, la région grenobloise est le berceau d’un mouvement artistique nouveau et inédit le « paysagisme dauphinois ».

Ces peintres d’origine grenobloise s’inscrivent dans la démarche réaliste, comme Gustave Courbet, en réaction aux courants romantiques et classiques. Leurs peintures représentent toujours des paysages de montagnes grandioses et spectaculaires, peint en général aux alentours de Grenoble. Ils se donnent pour ambition de « de faire connaître les Alpes, école d’énergie où la beauté des paysages engage le peintre seul à la contemplation » ( Laurent Guétal).

Ces peintres ont beau coup de point communs. Il habitent souvent à coté de Grenoble, dans la montagne au milieu d’une nature qu’ils connaissent et se plaisent à représenter dans toute sa splendeur.

Les plus connus sont :

Alexandre Debelle : Né en 1805 à Voreppe, il se lance dans une carrière artistique apres des études de droit. Il sera conservateur du musée de Grenoble pendant trente ans, et peindra beaucoup de paysages du dauphiné.

Jean Achard : né à Voreppe en 1807 de parents cultivateurs il va développer très tôt une sensibilité particulière à l’égard de la nature qui va orienter son œuvre. Il sera le premier à peindre des paysages modernes, c’est lui le « père fondateur » de l’Ecole paysagiste grenobloise.

Laurent Guétal : privilégie les vues de Grenoble et de ses environs puis se lance à la conquête du paysage de montagne dont il devient un des plus brillants représentants en dauphiné.

Charles Bertier (1860-1924), d’abord élève de l’abbé Guétal devient un des maîtres du paysage alpestre, donnant à ce genre quelques-unes de ses plus belles pages.

Pierre Calès (1870-1961). De l’abbé Calès, curé de Tencin « peintre perdu parmi les soutanes » on retiendra son talent de coloristes, son regard sur la lumière et la matière. son œuvre est à la charnière entre la tradition paysagistes du XIXe siècle et la modernité picturale qui se développe autour des impressionnistes et des fauves.

Grenoble aime ses montagnes et leur histoire, et présente de nombreuses expositions temporaires ou de longue durée dans ses musées.
Venez découvrir le programme des expositions dédiés à la montagne…

Les expositions alpines des musées grenoblois

Musée de Grenoble

http://www.museedegrenoble.fr/

Musée Dauphinois
Expositions de longue durée

Les Gens de l’alpe
Il y a plus de trois millénaires, des hommes s’installent sur les hauteurs de la montagne alpine… Une visite incontournable pour découvrir les modes de vie traditionnels de la montagne alpine.

La grande histoire du ski
C’était il y a bien longtemps, dans le Grand Nord, près du lac Baïkal et du Mont Altaï… Quatre mille ans de conquête et d’aventure depuis la préhistoire jusqu’aux tendances les plus actuelles de la glisse.

Pour en savoir plus : http://www.musee-dauphinois.fr

Musée archéologique St Laurent
Pour en savoir plus : http://www.musee-archeologique-grenoble.com/

Musée de l’ancien évêché
Pour en savoir plus : http://www.ancien-eveche-isere.com/

Le musée de la résistance
Des expositions temporaires et permanentes sur la résistance en isère, résistance qui s’est passé en montagne…

Pour en savoir plus : http://www.resistance-en-isere.com/

Muséum d’histoire naturelle
Paysage : regards croisés

De 1549 avec les premiers tableaux de genre en peinture jusqu’à la restitution numérique par le satellite, la polysémie du mot paysage reflète l’évolution de la société humaine dans ses dimensions politique, technique et culturelle. L’exposition invite le visiteur à s’interroger sur le paysage, objet d’histoire, de contemplation, de science, de convoitise, de pouvoir et désormais de consommation.

Pour en savoir plus : http://www.museum-grenoble.fr/

Partager : Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire


cinq − 4 =