Grenoble montagne

S'inscrire à la Newsletter


Accueil » Activités » Randonnée pédestre » Randonnée Chartreuse » Col de l’Alpette – depuis la Plagne
Massif : Chartreuse

Col de l’Alpette – depuis la Plagne

Cartographie : Top 25 IGN 3333 OT Temps d'accès depuis Grenoble : 1h10 Durée totale : 3h Altitude : 1547 m Dénivelée : 450 m Difficulté : non

Recommandé aux familles : Oui Lac sur l'itinéraire : Non Refuge sur l'itinéraire : Non Cabane sur l'itinéraire cabane de l'Alpette Chien autorisé : Non Matériel spécifique : Non Transport en commun : Non

Le plateau de l'Alpette et le sommet du Pinet en toile de fond
Rare porte d’accès aux Hauts de Chartreuse, le col de l’Alpette en est aussi l’une des plus belles. Le contraste entre son approche forestière et le spectacle alpestre qu’il vient offrir brutalement au visiteur est tout simplement saisissant. L’étendue des prairies verdoyantes s’oppose aussi au minéral des parois qui défendent le plateau supérieur du Granier et représente une formidable excuse pour profiter des lieux à l’occasion d’une pause pique-nique.

Départ : hameau de la Plagne (1096 m), Epernay
Accès : de Grenoble, prendre par les quais Saint Laurent la direction du Sappey en Chartreuse par la D 512. Passer le village pour atteindre le col de Porte puis descendre sur St Pierre de Chartreuse. Suivre toujours la D 512, franchir le col du Cucheron et rejoindre Saint Pierre d’Entremont. Suivre alors la D 912 en direction du col du Granier, s’engager sur la première route à droite après le village d’Epernay, passer le hameau de la Grénery pour se garer au terminus de la route, à l’entrée de la Plagne.

Itinéraire :
Suivre d’abord la route pour rejoindre le cœur du hameau de la Plagne puis tourner à droite au croisement marquant la séparation des chemins du « col de l’Alpette » et du « Granier par la Balme à Colon ». Après avoir longé de grands prés, le sentier entre véritablement en forêt et accuse une pente de plus en plus soutenue au fil de la montée. Certains passages à moitié rocheux nécessitent d’ailleurs de lever les genoux plus que d’habitude.

Après le franchissement du creux d’une combe, le chemin vient surplomber de manière quasi-insensible la paroi soutenant le plateau de l’Alpette puis débouche hors des bois peu avant de gagner le col de l’Alpette où de magnifiques alpages s’étalent au pied d’une très esthétique barre rocheuse.

Une fois là-haut, il serait dommage de ne pas se laisser aller au gré du joli chemin plat longeant le pied de la longue falaise afin de profiter au maximum de ces prairies enchanteresses jonchées de gros cailloux et peut-être avoir la chance de croiser un chamois ou une marmotte.

La descente s’effectue par le même itinéraire.

La falaise de soutènement du plateau du Granier Le plateau de l'Alpette et le sommet du Pinet en toile de fond Un chamois, habitant du plateau de l'Alpette Deux étonnants rochers plantés au milieu de l'alpage

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l’encadrement.

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire