Grenoble montagne

S'inscrire à la Newsletter


Massif : Belledonne

Lac du Crozet

Cartographie : Top 25 IGN 3335 OT Durée totale : 2h45 Altitude : 1974 m Dénivelée : 600 m Difficulté : non

Recommandé aux familles : Oui Lac sur l'itinéraire : Oui Refuge sur l'itinéraire : Non Cabane sur l'itinéraire Non Chien autorisé : Oui Matériel spécifique : Non Transport en commun : Non


Le lac du Crozet est fameux pour la vue « à débordement » que son barrage lui permet d’offrir sur le massif de la Chartreuse. Et même s’il est vrai que cette perspective est spectaculaire ce serait faire peu de cas de la variété des décors parcourus pour y parvenir, forêt, cascades, blocs rocheux, que d’y faire résider tout l’intérêt de cette randonnée familiale.

Départ : Pré Raymond – 1372 m
Accès : sur la rocade sud en direction de Chambéry prendre la sortie Chamrousse. Suivre la D523 pour traverser Gières puis Murianette. dans Domène s’engager à droite sur la D11d pour rejoindre 5 km plus tard Revel. Traverser le village et prendre à gauche la direction des Granges de Freydière, poursuivre jusqu’au terminus de la route forestière jusqu’au parking de Pré Raymond. La dernière partie entre les 4 chemins et le terminus est en mauvais état, les voitures les plus basses peuvent rencontrer quelques difficultés. 45 min.
Itinéraire :
Une piste monte à droite au fond du parking en direction du col de La Pra, elle permet de rapidement prendre 200m pour attaquer des lacets bien tracés dans la forêt qui font encore grimper de plus de 100m avec facilité.
La dénivelée se calme et le sentier devient quasiment plat pour sortir des bois, changer d’orientation sous le Grand Colon et remonter sur l’autre versant après avoir sauté plusieurs petits ruisseaux.
Le chemin devient plus minéral et se faufile entre des blocs rocheux, enjambant au passage deux autres petits rus. Il débouche alors sous le lac, dans les méandres formées par l’eau qu’il perd et traverse ce petit plateau herbeux pour apercevoir la conduite forcée qui descend l’eau dans la vallée. On longe le gros tuyau quelques dizaines de mètres puis on remonte sur la gauche un passage un peu encaissé pour se retrouver au bord du lac.
La descente s’effectue par le même itinéraire.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l’encadrement.

Partager : Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire


neuf − = 7