Exposition photo "L'escalade à la FSGT c'est bien plus que de la grimpe"

Exposition

Une exposition photos d'Adeline Monnier
© Adeline Monnier / FSGT

Si l’escalade est aujourd’hui une pratique associative populaire et dynamique, cela n’est pas dû au hasard. Cette activité s’inscrit dans un long processus d’innovation et d’appropriation d’une discipline longtemps considérée comme marginale de part ses origines élitistes. Sans le travail et les métamorphoses impulsés par les militants du sport populaire, grimper serait demeuré une pratique avant tout distinctive ou un hobby d’enfants gâtés...

Vernissage le 7 juin à 19 h

Une exposition photos d'Adeline Monnier
© Adeline Monnier / FSGT

Si l’escalade est aujourd’hui une pratique associative populaire et dynamique, cela n’est pas dû au hasard. Cette activité s’inscrit dans un long processus d’innovation et d’appropriation d’une discipline longtemps considérée comme marginale de part ses origines élitistes. Sans le travail et les métamorphoses impulsés par les militants du sport populaire, grimper serait demeuré une pratique avant tout distinctive ou un hobby d’enfants gâtés...

Ainsi, à côté des fédérations « spécialisées » (FFME et FFCAM), il est une fédération omnisports et d’éducation populaire, la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), qui s’est révélée pionnière en matière de démocratisation des circuits d’escalade, de falaises et de structures artificielles (SAE) et de soutien au développement de la vie associative.

Aujourd’hui, la FSGT fédère une quarantaine de clubs en Ile-de-France (quelques 5000 licencié-es dont 2500 à Paris), où les adhérent-es sont considérés avant tout comme des citoyens et des acteurs partageant leurs savoirs, qui peuvent prendre part à des actions et projets utiles socialement et d’intérêt général : entretien et création de circuits d’escalade, ouverture des voies en SAE, développement de pratiques partagées entre valides et personnes en situation de handicap, projets coopératifs avec les structures et organisations du champ l’éducation populaire, de l’action sociale et de la solidarité...

La rencontre avec Adeline Monnier, photographe de studio, en est une des belles illustrations. Adhérente de la section escalade de l’ESC XV (Paris 15e), rapidement impliquée dans la vie du club, c’est à l’occasion d’une formation du brevet fédéral d’initiateur escalade qu’elle croise le projet d’un livre au long cours, le « Guide associatif de l’escalade pour tou-tes » (éd. Les Cahiers du sport populaire), et s’y engage relevant le défi de sortir son boîtier de son studio aux salles d’escalade de nos clubs jusqu’aux falaises et grandes voies du massif des Écrins.

Cette exposition est donc tout à la fois un coup de projecteur sur ce que peut être l’escalade avec la FSGT, des salles aux milieux naturels, que cela soit en pratique parents-enfant, dans les rencontres compétitives ouvertes à tous les niveaux, les formations de grimpeurs autonomes et responsables, les sorties et rassemblements auto-organisés… et un regard sur le résultat d’une rencontre où l’escalade est belle et bien plus que de la grimpe.

Exposition accessible pendant les heures d'ouverture de la MDH le Patio