Lac du Loup - par le lac du Crozet

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Belledonne

Le lac du Loup, au nom largement emphatique, est une de ces flaques que chaque été met en péril. La médiocrité de son volume d'eau lui interdit de constituer un but de randonnée sérieux. Mais elle n'empêche en rien de le considérer comme un excellent prétexte pour s'extirper des rives du lac du Crozet et du flot des marcheurs qui s'y échouent. L'extension exigée pour rejoindre ce lac du Loup, peu coûteuse en distance comme en dénivelée, découvre un massif moins parcouru, un rien sauvageon, et finalement bien plus attachant.

Itinéraire

Une piste monte à droite au fond du parking en direction du col de La Pra. Elle permet de rapidement prendre 200 mètres pour attaquer des lacets bien tracés dans la forêt qui font encore grimper de plus de 100 mètres avec facilité. La pente se calme et le sentier devient quasiment plat pour sortir des bois, changer d'orientation sous le Grand Colon et remonter sur l'autre versant après avoir sauté plusieurs petits ruisseaux.

Le chemin devient plus minéral et se faufile entre des blocs rocheux, enjambant au passage deux autres petits rus. Il débouche alors sous le lac, dans les méandres formées par l'eau qu'il perd et traverse ce petit plateau herbeux pour apercevoir la conduite forcée qui descend l'eau dans la vallée. On longe le gros tuyau quelques dizaines de mètres puis on remonte sur la gauche un passage un peu encaissé pour se retrouver au bord du lac.

On longe alors la rive jusqu'à parvenir à l'avancée de terre qui s'avance dans le lac. Ici il faut bien repérer, et ce n'est pas facile, un gros rocher sur lequel sont peintes à l'envers deux vieilles flèches informes jaunes et rouges qui indiquent une sente discrète qui remonte la grande pente qui longe les Dents du Loup. Cette pente un peu soutenue, moitié cailloux moitié terre, se calme après le point côté 2104 m de la carte et laisse place à un étroit chemin qui s'avance tranquillement dans l'herbe vers le cirque de la Petite Lance du Crozet. Au pied de ce cirque l'itinéraire se relève et grimpe au mieux sur la droite un talus terreux. Au sommet de ce ressaut on ne tarde pas à découvrir le lac du Loup, légèrement en contrebas sur la gauche.

La descente s'effectue par le même itinéraire.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


les commentaires je réagis