Refuge Chabournéou - depuis le parking du sentier du Ministre

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Ecrins

La randonnée jusqu'au refuge Chabournéou est un moyen accessible au plus grand nombre de découvrir le fond de la vallée du Valgaudemar, là où les glaciers et les pics de plus de 3000 mètres dominent les sentiers de manière spectaculaire et où l'aspect verdoyant des alpages contraste  de façon aigüe avec les parois rocheuses de la haute montagne. Chabournéou étant gardé en période estivale, il est également possible de profiter, le temps d'une nuit,  de tout le confort d'un refuge où le gardien vous accueille et s'occupe de vous faire à manger.

Itinéraire

Le sentier commence par descendre pour traverser le torrent issu de la cascade du voile de la Mariée et du torrent de Muande Bellone. Il se faufile ensuite entre quelques blocs rocheux cachés au milieu de petits arbres. On suit ce "Sentier du Ministre" qui remonte en balcon la rivière Séveraisse jusqu'à une intersection où il faut ignorer le chemin qui remonte le ravin de la Beaumette. Continuer tout droit pour trouver un nouveau carrefour où l'on laisse cette fois l'itinéraire du refuge de Vallonpierre descendant sur la droite. Poursuivre le bon chemin rectiligne en évoluant environ une cinquantaine de mètres au-dessus du torrent. Au niveau d'un beau mélèze solitaire, le sentier tourne doucement autour du pied de la montagne de Baume Rousse et l'on commence à apercevoir le refuge de Chabournéou.

On suit par son côté le Clos Civier au bout duquel on traverse le torrent de Chabournéou puis l'on commence la vraie mais courte montée au refuge au milieu des myrtilles et parfois des moutons. Ce raidillon se négocie en quelques lacets et débouche directement sur le promontoire où est perché le refuge de Chabournéou (1998 m selon l'IGN, 2020 m selon le panneau du refuge…).

Nota : Un superbe emplacement de bivouac se situe à 10 mn au dessus du refuge.

La descente s'effectue par le même itinéraire.


Le refuge Chabournéou dominé par les Pics du Loup.

les commentaires je réagis