Grand Arc - par le Petit Arc

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Lauzière

Ante dressée à la confluence des deux principales vallées savoyardes, le Grand Arc vole la vedette au point culminant de son propre massif qu'est le Grand Pic de la Lauzière. Trônant de plus de deux mille mètres à l'aplomb de ces profonds sillons, ce pilastre cornier révèle depuis sa cime une vérité pas toujours palpable et bien différente de celui du montagnard qui perçoit les distances à travers la perspective biaisée que lui commande son effort. En effet, l'évidence que nous dévoile le Grand Arc n'est autre que la contiguïté des pièces qui composent le grand puzzle alpin et de leur proximité, évidemment relative.

Itinéraire

Peu après le parking, suivre un chemin montant sur la gauche. Il rattrape assez rapidement un sentier découverte puis continue jusqu'à la passerelle du ruisseau du Lac qu'il franchit avant de poursuivre principalement en forêt. Vers 1650 m, on atteint le début de vastes alpages que l'on remonte agréablement vers le Nord-Ouest. A 1950 m, on passe un premier collu matérialisé par un rocher pointu dressé sur le sol. Après une brève descente sur l'autre versant, on remonte pour gagner un replat occupé par une tourbière puis, après un second collu, on tombe sur le lac Noir abrité dans le fond d'un cirque.

Du lac Noir, contourner par la droite le dôme qui se dresse au dessus du panneau signalétique en longeant brièvement la rive droite du plan d'eau et suivre le sentier montant chercher la crête au point 2117 m. L'itinéraire se poursuit par un magnifique parcours juste au dessus du confluent des vallées de l'Arc et de l'Isère. On rejoint le sommet du Petit Arc à 2365 m avant d'en redescendre pour venir trouver encore plus à l'Est le col séparant le Petit du Grand Arc. A partir de ce col, le cheminement s'effectue par l'arête Ouest du Grand Arc. Elle sépare l'austère et rocheuse face Nord des raides pelouses de la face Sud et, bien que globalement aérienne, n'est qu'en un ou deux passages vertigineuse. Alors que cette échine s'estompe, on parvient au sommet du Grand Arc qui arbore fièrement une grande croix et une table d'orientation fort bienvenue pour qui voudrait lister les innombrables sommets visibles d'ici haut.

Redescendre du sommet par le même itinéraire et regagner, toujours par le chemin identique à celui emprunté à la montée, le point 2117 m où l'on avait atteint la crête au dessus du lac Noir. Cependant, plutôt que de venir retrouver le lac, suivre cette magnifique dorsale vers le Sud en profitant ainsi au maximum de cette position dominante. Vers 1970 m, la trace remonte d'une quarantaine de mètres pour gravir le Char de la Turche avant de redescendre sur un joli plateau herbeux. Là, suivre les panneaux indiquant "Tioulévé" pour retrouver la forêt puis le sentier découverte qu'il suffit de suivre sur la droite au moment où on le rencontre pour recroiser la route et le parking via le lieu-dit "les Mouilles".

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Après avoir passé le lac Noir.

Le lac Noir et la vallée de la Maurienne depuis la crête.

La belle crête effilée du Grand Arc.

Confluence des vallées.

L'arête est plus facile qu'elle n'en a l'air de loin.

Vue sur les Savoie et le Mont Blanc depuis le sommet du Grand Arc.

Belledonne et les Grandes Rousses depuis le Grand Arc.

les commentaires je réagis