Etendard - voie normale

Alpinisme Alpinisme Grandes Rousses

Le pic de l'Etendard, l'une des hautes cimes de l'ensemble Grandes Rousses - Arvan, au même titre que le Pic Bayle (un mètre de plus...) et les Aiguilles d'Arves, se dresse à la confluence des vallées de l'Eau d'Olle, de la Romanche et de la Maurienne et présente sur son versant Nord un glacier comptant parmi les plus grands de la région. L'ascension par la voie normale emprunte justement cette face longue mais jamais difficile et représente une magnifique porte d'entrée au domaine de la haute montagne.

Itinéraire

Du refuge de l'Etendard continuer en suivant les rives du lac Bramant par un vrai sentier de montagne, cette fois. Cette approche de course tourne alors à la flânerie lorsqu'on se rend compte que l'on continue de la même façon au bord du lac Blanc. A son extrémité Sud, traverser le beau replat de la perte Tournant, où disparaît le ruisseau issu directement du glacier de St Sorlin situé juste au dessus. On remonte ensuite toute la moraine sur laquelle une bonne trace est toujours balisée. On arrive ainsi au pied du glacier de St Sorlin vers 2700 m.

S'encorder ici (ou au niveau des rochers émergeants de la glace quelques 300 mètres plus loin) et remonter l'immense plateau glaciaire en direction du col des Quirlies, jusqu'à se retrouver sous l'impressionnante pente de neige de la face Nord-Est de l'Etendard. Attendre d'avoir passé une zone crevassée sous les Cimes de la Barbarate pour commencer l'ascension de la pente. Remonter alors au mieux en louvoyant si besoin est dans les ruptures de pente pour éviter les éventuelles crevasses. Vers 3250 m, on parvient au pied de la pente finale qui présente une inclinaison d'environ 35° (parfois 40°) sur 150 mètres. La rimaye peut parfois être assez béante et du coup, poser quelques problèmes pour son franchissement. Par une courte traversée vers la gauche, on rejoint l'arête finale qui donne facilement accès au sommet du Pic de l'Etendard.

La descente s'effectue par le même itinéraire. On peut toutefois contourner les lacs par leur rive droite afin de varier les plaisirs.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


les commentaires je réagis