Chamechaude - par la faille du Jardin et la voie des Trous

Alpinisme Alpinisme en Chartreuse

On croyait tout connaître de Chamechaude : sa voie normale accessible à tous, sa "brèche Arnaud" câblée, son "Jardin" suspendu, son tour… bref, tout ce qui pouvait se gravir d'une manière ou d'une autre sur ce sommet emblématique des environs grenoblois semblait avoir été défriché. Mais grâce aux explorations opiniâtres de Pascal Sombardier, nous avons pu découvrir ce qui pourrait être l'ultime secret de cette montagne et qui, selon nous, mériterait la palme du plus étonnant, du plus curieux, du plus… inclassable itinéraire du massif et peut-être même de la région. Cependant, s'il paraît difficile de qualifier ce parcours de voie d'escalade ou de course d'alpinisme, on se trouve déjà loin du domaine de la randonnée et le bon usage de la corde et de toute la gamme du matériel d'assurage y est un pré-requis obligatoire.

Itinéraire

Du parking, poursuivre par la piste sur environ 500 mètres et tourner à gauche pour rejoindre le GR 9 par un agréable sentier de traverse, plat et balisé. Suivre le GR (à la fois GR 9 et GRP Tour de Chartreuse) sur la droite pour monter au habert de Chamechaude situé juste à la sortie des bois.

Rejoindre le croisement bien signalé au-dessus de la cabane et partir plein Nord par un sentier non balisé montant sur la droite tout en dessinant une longue traversée des belles pentes Est, sous les falaises de Chamechaude. On passe au-dessus d'une très grosse rupture de terrain où il vaut mieux assurer ses pas, puis l'on vient franchir une profonde combe très ravinée dans laquelle le chemin n'est plus toujours en place et où il faut veiller à ne pas glisser. Ignorer toutes les sentes descendantes et continuer jusqu'à buter sur le pied de la paroi au départ du Pas du Jardin (flèches jaunes et rouges sur les rochers). Laisser la montée du Pas à gauche puis descendre de plusieurs dizaines de mètres en longeant la paroi (cairns) pour trouver l'entrée de la faille, visible qu'au dernier moment. S'encorder.

La première partie de la faille consiste à franchir successivement deux blocs coincés. La technique d'escalade en opposition s'impose. Même si la difficulté de ces passages n'est pas extrême, elle se trouve renforcée par l'humidité ambiante qui rend le rocher très glissant. Un relais est possible (et même recommandé) en posant une sangle sur un bloc à main droite.

La seconde partie consiste en une traversée horizontale durant laquelle quelques grands écarts seront nécessaires. Pour le cheminement, des pitons en place indique la marche à suivre. Cette partie se révèle finalement un peu plus ardue qu'elle n'en donne l'air au départ et contrairement au premier tronçon, ici le fond de la faille se dérobe pour laisser un vide obscure et béant sous les pieds, ce qui ne manque pas de contribuer au caractère inquiétant des lieux. Le relais se situe sur un arbre juste à la sortie "à l'air libre".

A l'extérieur, on constate que la faille continue en fait. La suivre rive gauche pour retrouver le sentier dit du "Jardin". Tirer sur la gauche pour rejoindre le pied du cirque qui héberge la voie des Trous, facilement reconnaissable. Une sente permet d'accéder très aisément au pied de la voie, elle-même située dans le cirque à droite.

La voie des Trous débute par une courte partie légèrement surplombante (4c, 1 piton) suivie d'une petite fissure (1 piton en sortie) après laquelle les difficultés diminuent en bifurquant à gauche dans de petits gradins (relais sur lunule). Une dernière partie un peu herbeuse donne accès à la sortie dans les prés.

On se retrouve alors à l'extrémité Nord de la grande face Ouest de Chamechaude. Des semblants de traces légèrement ascendantes permettent de traverser ce vaste versant en ne dépassant pas les 2000 mètres (en guise de repère, rappelons que la crête faitière, bien visible, culmine à 2082 m). Parvenu dans l'axe du sommet, on croise la cheminée Ouest de Chamechaude qu'il s'agit de descendre en prenant garde de ne pas faire dégringoler trop de cailloux... et d'assurer ses pas dans le petit mur inférieur. Arrivé à son pied rester à niveau en filant vers le Sud pour retrouver le chemin de la voie normale de Chamechaude. En le suivant, on tombe bientôt sur la cabane du Bachasson où se tient un carrefour de chemins. Prendre à gauche le sentier de "Pré Boiteux" qui mène à l'horizontale au habert de Chamechaude.

La suite de la descente s'effectue par le même itinéraire qu'à la montée.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


La belle falaise orientale de Chamechaude.

Juste avant de descendre chercher l'attaque de la faille.

Dans la partie inférieure de la faille de Chamechaude.

La traversée avant la sortie de la faille.

A l'attaque de la voie des Trous.

La voie des Trous.

A la sortie de la voie des Trous, avant d'amorcer la traversée du versant Ouest de Chamechaude.

les commentaires je réagis