Croix de Belledonne - boucle par le col de Freydane

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Belledonne

La Croix de Belledonne usurperait-elle son renom ? L'accusation est peut-être lourde mais il faut reconnaître que cet illustre sommet semble profiter d'une redoutable confusion qui existe au sein de la confrérie montagnarde. Beaucoup de prétendants semblent en effet s'intéresser à elle croyant s'attaquer au point culminant du massif. Or, non seulement c'est le Grand Pic qui empoche le titre mais, de surcroît, le Rocher Blanc lui ravit également la palme du "plus haut sommet de Belledonne pouvant être atteint en randonnée". Chacun ayant ainsi repris sa place, force est de reconnaître que la Croix de Belledonne reste un des grands sommets du Dauphiné et qu'elle réserve un panorama exceptionnel du haut de ses 2926 mètres. Le grand tour empruntant le glacier de Freydane est toutefois réservé à un public aguerri sachant prendre les bonnes décisions en fonction des conditions rencontrées.

Itinéraire

En excluant la piste carrossable par laquelle on arrive jusqu'ici, trois larges chemins partent du parking de la Souille. Emprunter celui marqué comme étant le GR 549 A qui, après une brève descente, file en forêt quasiment à plat. Quelques câbles viennent rendre certains passages plus confortables au cas où le terrain serait humide mais cette première traversée ne présente pas de difficulté. A 1480 m, on rencontre sur la gauche le sentier montant de la Gorge. C'est là que la montée débute, même si l'on ne tarde pas à gagner un replat alors que la végétation disparaît. Traverser le torrent du Vorz par une bonne passerelle et attaquer la montée vers le refuge Jean Collet. A quelques dizaines de mètres du refuge on trouve un croisement à partir duquel il faut partir à droite à flanc de montagne. Un bon sentier navigue un peu plus loin entre des barres rocheuses et s'approche même du haut d'une grande cascade avant de rejoindre le lac Blanc.

Après une pause méritée dans ce site exceptionnel du plateau du lac Blanc, contourner le lac par la gauche (rive droite) en visant les trois pics de Belledonne (l'ensemble Grand Pic, Pic central et Croix) déjà bien visibles. Une bonne trace remonte tranquillement la moraine qui précède le glacier de Freydane. On prend pied sur le glacier vers 2500 m. Il s'agit de venir trouver un peu plus haut le confortable plateau glaciaire avant d'orienter le cap franchement vers le Sud-Ouest. De cette façon, on gagne le plus simplement la combe débouchant au col de Freydane en gardant à main gauche les hautes et austère faces Nord-Ouest des trois géants.
Attention : On entend souvent que le glacier de Freydane va bientôt disparaître et que sa traversée n'est qu'une banalité. A ce jour, il s'agit toujours d'un glacier avec sa propre mécanique. Les crevasses, bien que concentrées (et visibles) en majeure partie sur le front de glace, sont potentiellement existantes ailleurs et les dispositions de marche sur glacier devront être prises afin d'assurer la traversée en toute sécurité.

Au col de Freydane, alors que le regard balaie librement un tout nouveau panorama dominé par le pic du Grand Domènon, une sente bien visible file sur la gauche en versant Nord-Ouest des Rochers Rouges après être descendue de quelques mètres. Elle parcourt ce flanc de montagne en dominant brièvement une zone de barres rocheuses puis gagne l'entrée d'un vallon montant vers le Nord-Est (Attention : cet itinéraire est vivement déconseillé tant que la neige persiste sur ce versant. Si c'est le cas, on préfèrera descendre une partie du versant Sud-Est du col de Freydane afin de contourner les rochers par le bas). A sa sortie, on atteint un vaste plateau où les névés disputent souvent la place à la rocaille et l'on finit par atteindre le col de Belledonne (2824 m). Il ne reste alors plus qu'à poursuivre par l'épaule se rétrécissant au fil de l'ascension pour finalement toucher la croix de bois matérialisant le sommet de la Croix de Belledonne profiter d'un point de vue unique sur le Grand Pic voisin et les nombreux lacs alentours, et pourquoi pas s'essayer à nommer la multitude de sommets visibles d'ici haut.

Redescendre du sommet par le même itinéraire et, une fois le petit vallon de montée derrière soi, dévaler le Névé de la Grande Pente dont la présence estivale est de plus en courte d'année en année (Un minimum de prudence est toutefois requis en cas de neige dure) … Au fond du vallon, on atteint aisément les lacs du Grand et du Petit Domènon nichés au pied des hauts sommets. Après le second, un court mais abrupte verrou rocheux se négocie sans grande difficulté à proximité d'une tumultueuse cascade. En poursuivant ainsi, on gagne assez rapidement le col de la Pra d'où l'on bascule dans le vallon du Mercier pour passer le long du superbe lac du Crozet. En continuant à descendre par le GR 549 A le long de la conduite forcée issue du lac, on finit par regagner la forêt. Quelques raides lacets précèdent une large piste qui marque un croisement au bout d'environ 250 mètres, au lieu-dit "les Trois Ruisseaux". Bifurquer alors à droite afin de suivre cette grande traverse en pleine forêt. Elle franchit quelques zones raides et équipées, similaires au premier sentier du matin et enjambe à l'aide d'une jolie passerelle suspendue le ruisseau du Mercier.

Le sentier finit par descendre sur la petite clairière de Reneuve qui héberge un bassin en bois recevant le ruisseau de la Sitre. Après un bref replat, laisser la piste continuer tout droit et monter sur la droite par un nouveau sentier qui gagne au d'une cinquantaine de mètres de dénivellation le col du Pré du Mollard. On retrouve alors le terminus de la piste carrossable empruntée en voiture à droite de laquelle descend un bon chemin qui retourne au parking de la Souille en quelques minutes.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Le lac Blanc avec le Grand Pic, le Pic Central et la Croix de Belledonne à l'arrière-plan.

Le fameux glacier de Freydane (qu'on évite par la droite) et le col de Freydane à droite.

Les géants du massif et le col de la Balmette.

Les lacs du Doménon depuis le col de Freydane.

La Croix, enfin !

Le lac Blanc depuis le sommet de la Croix de Belledonne.

L'accueillant vallon de la Pra.

Le retour par la forêt.

les commentaires je réagis