Tête de la Dame - par le tour du plateau d'Ambel

Raquette Raquette Vercors

Boucle par la Tête de la Dame. La Tête de la Dame est l'un des sommets les plus méridionaux du massif du Vercors. Elle constitue la bordure Sud de l'immense plateau d'Ambel dont le tour ne peut pas être pris à la légère. En effet, même si ses 22 km peuvent être scindés en deux journées grâce à la présence des refuges de Tubanet et d'Ambel, l'isolement de la région doit être gardé à l'esprit, particulièrement en cas de mauvais temps, car il serait aisé de tourner en rond au milieu des vastes alpages jusqu'à l'épuisement. Préparés à tous ces paramètres, ce tour est un fabuleux voyage aux portes de la Provence.

Itinéraire

Du parking, s'élever vers l'Ouest au dessus de Font d'Urle à travers les pistes de ski en tâchant de suivre au mieux le GR 93. En montant en direction des crêtes, viser deux petits chalets de berger à partir desquels la trajectoire prend une orientation Nord-Ouest afin de rejoindre dans un premier temps le Pas de l'Infernet (1623 m), puis dans un deuxième tout en contournant la bosse cotée 1692 m, le large col à droite de cette dernière. Là, continuer à "enrouler" autour de ce dôme pour filer vers le Sud-Ouest en changeant donc de versant de montagne. Traverser dans des pentes relativement raides sous le Pas de la Douille (Attention : ce passage est souvent soufflé) et amorcer un peu plus loin un descente assez franche pour rejoindre le Pas de la Ferrière (1456 m). Poursuivre alors en gardant la lisière des bois à main droite. On passe par le lieu-dit "la Pierre de l'Ours" et quelques centaines de mètres plus loin, l'itinéraire descend vers l'Ouest le long des piquets du pâturage de Tubanet. A 1337 m, prendre à droite une large piste entrant dans les bois pour atteindre le refuge de Tubanet.

Une centaine de mètres avant le refuge, un petit chemin s'enfonce encore davantage en forêt sur la gauche, finit par en ressortir pour longer à nouveau la limite des arbres, puis une fois de plus retourne sous la végétation. Une jolie petite descente débouche dans la belle prairie de la combe de Louvaterre d'où la vue sur le Roc de Toulau est superbe. En remontant sur le versant d'en face, on parvient au refuge d'Ambel.

Remonter le grand champ qui héberge le refuge en tirant sur la gauche pour trouver la suite du GR 93 menant en une dizaine de minutes au Pas du Gouillat (1328 m). On se retrouve alors sur la bordure Ouest du plateau d'Ambel qu'il faut suivre vers le Sud pour rejoindre la Tête de la Dame (1506 m). Le panorama que réserve cette enfilade de crête est tout simplement magnifique : On embrasse le Diois et les Baronnies en un coup d'œil et les falaises d'Omblèze en contrebas sont spectaculaires.

Du sommet, descendre sur le Pas de Rouisse en restant sur la bordure du relief. A partir de ce point, remonter vers le Nord en restant sur les crêtes et en enchaînant les nombreuses buttes qui jalonnent le parcours sur 5 km. On retrouve le Pas de la Ferrière d'où il ne reste plus qu'à remonter au col permettant le retour sur Font d'Urle.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Sur les crêtes au-dessus de Font-d'Urle.

Au Pas de l'Infernet où l'on profite de la vue sur la bordure minérale du plateau d'Ambel.

Le plateau d'Ambel dominée tout au fond par la Tête de la Dame.

Le refuge de la Ferme d'Ambel sous le Roc de Toulau.

Vers le Nord depuis le sommet de la Tête de la Dame.

Manque de neige mais belle lumière dans le retour vers Font-d'Urle.

les commentaires je réagis