Pravouta - boucle par le col du Coq

Raquette Raquette en Chartreuse

Non nommé sur la carte IGN qui ne le mentionne que par une vulgaire altitude, le dôme de Pravouta, du haut de ses 1760 mètres, n'a aucun complexe à faire vis-à-vis de son voisin plus connu qu'est le Roc d'Arguille. Le plus souvent à découvert, on profite sur une bonne partie de l'itinéraire de points de vue remarquables sur l'intérieur du massif et plus particulièrement à partir du col, sur le long défilé des falaises des Hauts de Chartreuse.

Itinéraire

Rejoindre le col du Coq en suivant la route enneigée qui s'apparente à une large piste. Quelques chemins latéraux qui finissent toujours par retrouver la route permettent également de monter plus franchement en sous-bois en divers endroits.

Du col du Coq, descendre sur une cinquantaine de mètres la route non déneigée du versant St Hugues et prendre très rapidement à droite la première large piste. Ce chemin ne tarde pas à remonter gentiment en forêt. A la sortie des bois, on se retrouve au pied de vastes champs plaisants à remonter et qui permettent déjà d'apercevoir au dessus d'eux le sommet de Pravouta. Vers 1600 m, le terrain marque un grand replat au creux duquel, un peu plus au Nord, on remarque le habert de Pravouta et en toile de fond l'esthétique Grand Som. Les deux dômes du Roc d'Arguille et de Pravouta dominent alors au dessus de la tête et un joli col situé juste entre les deux offre la possibilité de s'en rapprocher avec facilité en évitant les pentes les plus raides (attention, la zone située tout de suite au Nord du habert et du chemin d'accès au col est interdite en période hivernale à cause de la présence des tétras lyres). Depuis ce passage, s'élever plein Sud sur la crête Nord de Pravouta pour rejoindre en quelques minutes le sommet coté 1760 m. Une pause contemplative y est tout à fait justifiée puisque les grands sommets chartrousins tout proches ferment spectaculairement le paysage.

La descente s'effectue le long de la crête Sud, cette fois-ci, plus effilée que sa sœur jumelle suivie à la montée (cette crête est interdite d'accès en période estivale pour les mêmes raisons qu'évoquées précédemment). Selon sa forme et les conditions de neige, on peut basculer à peu près n'importe où dans la belle face Sud-Est, mais le mieux est de poursuivre le long de la crête jusqu'à un petit plat, peu avant les premiers arbres. De là, la pente est moins soutenue et peut-être plus sécurisante grâce à la proximité des arbres. Dans tous les cas, on finit par tomber dans le fond du vallon qui relie le col des Ayes à la route du col du Coq que l'on retrouve après un court passage en forêt. Se laisser gentiment descendre par le même itinéraire qu'à la montée pour retrouver alors la voiture.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Le petit col sépare le Roc d'Arguille du dôme de Pravouta.

En redescendant par la crête Sud de Pravouta, avant de plonger dans la pente à gauche.

pravouta-arguille

pravouta-crete

les commentaires je réagis