Croix de l'Alpe - depuis Sainte-Marie-du-Mont

Raquette Raquette en Chartreuse

Bien défendus par leurs bordures abruptes, les Hauts de Chartreuse ne sont pas d'un accès aisé en hiver. Le passage du col de l'Alpe ne se contente pas de compter au nombre des quelques portes qui restent ouvertes toute l'année sur ces plateaux, il propose au randonneur de se faufiler à travers les barres rocheuse par un cheminement qui réserve de tout son long des vues magnifiques sur les hauts massifs environnants, Belledonne, Vanoise, Bauges et Mont Blanc.

Itinéraire

Depuis le petit parking, remonter la route quelques mètres pour trouver, au niveau du réservoir, un chemin qui monte à gauche sous les arbres, en lisière de pré. Passées les constructions le sentier s'enfonce plus franchement dans la forêt en montant toujours régulièrement.On coupe assez vite un premier gros chemin puis tout de suite après la piste qui permet aux voitures de rejoindre le parking d'été. Le chemin remonte de plus belle de l'autre côté du talus dans le joli bois des Perrières qui ménage quelques perspectives sur Belledonne et la vallée du Grésivaudan, on peut les apprécier en soufflant tranquillement lors de passages presque plats en balcon.
Plus haut on traverse encore une large piste pour finalement atteindre le parking de Pré Orcel. Au niveau des panneaux d'information un chemin part vers la cabane de l'Allier, posée un quart d'heure de marche plus haut (1540 m).

Un grand S sur une large piste conduit à une traversée sous les falaises des Rochers des Belles Ombres. La pente est faible et le chemin devient étroit, on rase alors le relief jusqu'à passer parfois sous les renflements de la roche. Bien vite la trace se relève et atteint le col de l'Alpe (1793 m) par un slalom au milieu des contreforts rocheux des hauts plateaux. Le petit sommet débonnaire de la Croix de l'Alpe est alors bien visible sur la droite et on le rejoint rapidement à vue.

Du vaste replat marqué de sa croix on peut rallier, toujours à vue, les crêtes des Rochers des Belles Ombres, au nord. Tantôt près du précipice tantôt un peu à l'intérieur du plateau, on remonte comme ça jusqu'au point haut de ce rebord, marqué 1843 m. La vue est absolument splendide, sur les massifs alpins d'un côté et sur la réserve naturelle des hauts de Chartreuse de l'autre. L'aller retour depuis la Croix de l'Alpe demande environ une heure de marche supplémentaire.

Qu'on ait poursuivit ou pas le long de cette échine, ne reste plus qu'à faire demi-tour pour retrouver la voiture par l'itinéraire de montée.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


les commentaires je réagis