Col de la Petite Vaudaine - par la brèche Robert Nord

Ski de randonnée Ski de randonnée Belledonne

Il est toujours étonnant de tomber nez à nez avec le domaine skiable de Chamrousse lorsqu'on débouche à la brèche Robert. Mais en prenant la direction du col de la Petite Vaudaine, on lui tourne rapidement le dos et c'est la véritable atmosphère de Belledonne qui se révèle, alors qu'on s'immisce lentement dans le massif. La petite combe suspendue qui précède le col sur son versant Ouest offre au fil de sa remontée un très beau décor dont la Grande Lauzière et l'envers du Grand Colon participent à la composition. L'objectif atteint, c'est l'Oisans qui apparaît depuis cette petite fenêtre et ce nouveau spectacle en ferait presque oublier la descente qui elle se déroule quasiment au dessus de Grenoble !

Itinéraire

Du parking, prendre pied sur le bas de la piste olympique et la remonter par l'une de ses bordures (un arrêté municipal stipule désormais l'interdiction d'évoluer à ski de randonnée ou à raquette sur la piste. Il faut donc passer avant l'ouverture des pistes). Vers 1630 m, alors que le téléski de Casserousse continue sa montée, on parvient au bas du téléski des Marmottes et la piste tourne franchement à gauche. Epouser cette courbe et dans le second virage, basculer à gauche en sous bois en se laissant descendre sur quelques mètres.

Traverser le petit cours d'eau et remonter vers le Nord-Est l'accueillant vallon au creux duquel la végétation reste assez éparse. Après de petits ressauts et un replat, une courte descente raide et tournante surprend un peu mais ne nécessite pas d'enlever les peaux. Traverser le plat suivant et poursuivre dans l'axe du vallon qui remonte en face jusqu'à rejoindre le lac des Pourettes (1800 m). Longer le lac par la droite et s'engager dans une sorte d'étroit canyon qui débouche un peu plus haut dans une large combe fermée d'un côté par la Casse Rousse, et de l'autre par la face Ouest du Grand Eulier. Continuer l'ascension en direction de la brèche Robert Nord (le col le plus marqué au dessus de la tête, à droite de la belle aiguille issue de l'Eulier) que l'on atteint en remontant une pente plus soutenue (30°).

Descendre Est-Nord-Est pour s'engager dans le fond du vallon (GR 549) au Nord-Est des lacs Robert. Continuer à se laisser descendre en observant à main droite une succession de barres rocheuses défendant le Grand Sorbier puis la pointe de Vaudaine (cotée 2482 m) et son raide couloir. Peu après le point 1929 m, commencer à remonter sur la droite et gravir une sorte de rampe-couloir assez brève mais soutenue. Elle donne accès à un magnifique vallon suspendu qui, à mi-hauteur présente un mur plus raide mais court. Au dessus, il suffit de poursuivre par le fond de la combe pour venir gagner à son bout le col de la Petite Vaudaine.

La descente s'effectue par le même itinéraire et comporte une première remontée jusqu'à la brèche Robert Nord d'environ 120 mètres qui peut être réduite en tirant le plus haut possible à la sortie de la rampe-couloir. Une seconde remontée, plus courte, en aval du lac des Pourettes, ne nécessite pas de remettre les peaux mais tout de même de porter les skis à l'épaule sur une cinquantaine de mètres.Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


En arrivant à la brèche Robert Nord avec Grenoble loin en contrebas.

De l'autre côté de la brèche Robert on découvre le domaine de Chamrousse et les lacs Robert.

Cap au Nord. L'accès à la combe de la Petite Vaudaine se fait par la rampe-couloir au milieu de l'image.

Avant d'arriver au col et en se retournant, le Grand Eulier (à droite) présente quelques unes de ses faces skiables.

les commentaires je réagis