Rochers de Bellefont - par la combe du Prayet

Ski de randonnée Ski de randonnée en Chartreuse

Considéré comme le réfrigérateur chartrousin, le secteur de Perquelin offre souvent une neige poudreuse et abondante qui convient parfaitement aux vallons et combes boisés qui parcourent ses flancs. Celle du Prayet offre pour le même prix, grâce à la proximité des parois, une partie supérieure typée "couloir" ainsi qu'un accès à la réserve naturelle des hauts plateaux de Chartreuse, toujours aussi grandiose en hiver et dont les pentes douces garantissent plaisir et contemplation autant à la montée qu'à la descente.

Itinéraire

Du parking, suivre la piste forestière qui, après deux lacets, gagne un replat où l'on traverse le Guiers Mort. Prendre ensuite la direction du col de la Saulce en passant d'abord à côté de deux captages d'eau en béton puis, environ 400 mètres plus loin, bifurquer sur la droite en direction de la source du Guiers Mort. Continuer ainsi vers le Sud jusqu'à ce que la piste marque un plat et même une très légère descente. On remarque rapidement en amont la combe du Prayet qu'il est possible de remonter directement en enchaînant les conversions, mais il est préférable d'avancer encore de quelques dizaines de mètres pour trouver, à gauche, le départ du chemin d'été signalé régulièrement par des flèches rouges et jaunes. On remonte ainsi à travers la forêt en coupant la combe à de nombreuses reprises.

Vers 1450 m (grotte), franchir un petit ressaut rocheux qui barre l'entrée du "couloir" que l'on remonte le long du pied d'une belle paroi qui s'élève en rive droite. Environ 100 mètres plus haut, après un nouveau ressaut (déchaussage possible), on vient buter contre la falaise supérieure teintée d'un jaune caractéristique. Filer alors sur la droite en longeant la base de cette verticale pour venir trouver l'entrée d'un petit goulet relativement étroit mais confortable qu'il faut là aussi remonter. A sa sortie (1680 m), on débouche au lieu-dit "le Prayet" où on a le bonheur de se retrouver dans l'immensité des hauts plateaux de Chartreuse avec la plupart des grands sommets pour vis-à-vis.

Tirer alors vers la droite (Est-Sud-Est) tout en remontant les pentes douces des plateaux parsemées de pins afin de gagner un petit col situé entre les points cotés 1912 m et 1938 m. De là, il ne reste plus qu'à suivre le fil de la crête sur la gauche pour rejoindre le sommet (point 1938 m) qui domine le Pas de Rocheplane au Sud-Ouest.

La descente s'effectue par le même itinéraire.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Dans la partie couloir de la combe du Prayet.

En remontant les pentes douces des Hauts de Chartreuse avec le Grand Som à l'arrière-plan.

Jolie vue sur la Dent de Crolles et son plateau à l'approche du sommet.

Vue plongeante sur le Grésivaudan depuis le col situé entre les points 1912 m et 1938 m.

Au sommet du point 1938 m avec la Lance Sud de Malissard et le col de Bellefont.

les commentaires je réagis