Tête des Chaudières - depuis Corrençon-en-Vercors

Ski de randonnée Ski de randonnée Vercors

C'est après une authentique immersion en forêt que cet itinéraire fait apparaitre son véritable contraste en proposant à deux pas du domaine skiable de Corrençon, un cheminement dont le caractère sauvage est assuré par le profond scialet des Chaudières et les parois verticales de la Grande Moucherolle qui se dévoilent sur le haut. Sa difficulté générale n'excède toutefois pas le niveau d'un bon skieur alpin et permet ainsi à une majorité de randonneurs de venir gravir ce sommet relativement peu connu et pourtant si accueillant.

Itinéraire

Partir sur la droite à travers un champ donnant accès à la forestière combe du Souillet. La suivre par un chemin relativement plat et poursuivre vers le Sud jusqu'à croiser à 1380 mètres d'altitude une évidente trouée, bizarrement matérialisée sur la carte IGN par un trait rectiligne orienté Nord-Ouest – Sud-Est. Remonter entièrement cette zone déboisée pour venir finalement prendre pied sur le haut d'une bordure dominant la partie Nord de la combe de Fer. On tombe alors dans le virage d'une ancienne piste du domaine alpin de Corrençon (où les skieurs hors piste descendent toujours).

Descendre d'une trentaine de mètres sur la droite et poursuivre reprendre l'ascension dans le creux d'un étroit vallon bien prononcé. Quelques ressauts viennent ponctuer cet élégant cheminement et l'on finit par déboucher sur une sorte de plateau (point 1793 m) dominé à l'Est par la Petite Moucherolle et la Roche du Coin, et dominant au Sud une immense dépression fort intrigante : les Chaudières.

Descendre dans cette cuvette en en évitant le fond pour traverser vers le Sud par l'un ou l'autre de ses flancs et ainsi venir gagner la petite combe située entre la face Nord-Est de la Tête des Chaudières et la crête montant du Pas de la Balme. En se laissant guider naturellement par ce relief, on évite les zones raides et la bordure de falaise et, par une légère dérive vers la droite, on rejoint le sommet pour profiter pleinement du spectaculaire décor offert d'un côté par l'étendue des Hauts Plateaux et de l'autre par la verticalité des parois de la Grande Moucherolle.

La descente s'effectue par le même itinéraire. Un court "repeautage" sera donc nécessaire pour refranchir la cuvette des Chaudières.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Dans le haut de la trouée.

Dans le petit défilé de transition.

L'étonnante "cuvette" des Chaudières avec le sommet au fond à droite.

A l'approche du sommet, la falaise de la Grande Moucherolle et des Deux Soeurs se dévoile.

En arrivant au sommet de la Tête des Chaudières.

Le sommet des Rochers de la Balme avec le Grand Veymont et le Mont Aiguille à l'arrière-plan.

les commentaires je réagis