Grand Pic de la Lauzière - boucle par les combes de la Valette et des Plans

Ski de randonnée Ski de randonnée Lauzière

Qui n'a jamais regardé la carte de la Lauzière d'un peu près pourra être surpris d'apprendre l'existence d'un petit glacier en versant Nord de son Grand Pic, étendu entre 2500 et 2700 mètres d'altitude. Parfois qualifié de "plus petit glacier des Alpes françaises", le glacier de Celliers entretient sa longévité dans le creux de la combe finale menant au bastion rocheux qu'est le sommet et donne ainsi à cette course un petit caractère glaciaire qui participe à la belle ambiance alpine des lieux. Il est cependant inutile de s'alourdir du matériel de glacier, les quelques crevasses parfois ouvertes en été se bouchant généralement très vite en hiver. En revanche on accède au sommet au prix d'une petite escalade le long d'une arête facile mais où la corde est tout de même la bienvenue.

Itinéraire

La première partie de l'itinéraire consiste à suivre la route du col de la Madeleine sur une distance d'environ 3 km au cours desquels on est parfois amené à traverser des coulées d'avalanche qui balaient la route régulièrement durant l'hiver. A la hauteur du lieu-dit "la Valette" on quitte enfin la route pour démarrer la remontée en rive gauche du large vallon situé à main droite.

Cette vaste combe présente une succession de ressauts qui permettent de s'élever doucement au pied de la Biettaz et de l'esthétique arête qui la relie au Grand Pic de la Lauzière. Vers 2400 m, un court replat précède la pente donnant accès au glacier de Celliers que l'on remonte jusque vers 2780 m. Aucun matériel d'alpinisme n'est obligatoire pour cette dernière partie glaciaire de l'itinéraire mais l'usage de la corde est vivement recommandé pour l'ultime passage sur l'arête rocheuse facile menant au sommet. Il est également possible de s'arrêter au niveau de la petite selle de neige logée dans l'arête Nord à 2700 m (la montée au sommet est également possible de ce côté).

Descendre le glacier et se tenir bien à gauche dans sa partie basse pour tenter de perdre le minimum d'altitude possible afin de rejoindre le petit plat sous le Pas de la Balme. Là, remettre brièvement les peaux pour remonter la quarantaine de mètres menant au petit collu à gauche de la bosse 2557 m. Rester encore à flanc en traversant le fond de vallon sous la face Sud des Aiguilles de la Balme et gagner le col des Aiguillons.

Basculer alors dans le vallon du ruisseau des Plans. Large et accueillante, cette superbe combe offre une variété importante d'orientation de pentes et de contre-pentes et permet en principe de trouver la qualité de neige souhaitée, notamment la poudreuse qui reste souvent belle dans les mamelons sous la face Nord du Petit Château. On retrouve la route du col de la Madeleine vers la cote 1544 m (pont dans un large virage) sur laquelle il suffit de se laisser glisser pour regagner la voiture de façon agréable.


A la descente, la bascule dans la combe des Plans permet de réaliser une boucle de grande ampleur.

Au-dessus des arêtes, le panorama du sommet est impressionnant et s'étend des Préalpes du Sud aux Alpes suisses.

Le sommet du Grand Pic de la Lauzière est rocheux et son accès hivernal se fait plutôt par l'arête de gauche.

La montée par la combe de la Valette est longue mais jamais difficile.

Voilà enfin le glacier de Celliers. Le sommet se rapproche.

les commentaires je réagis