Tête de Bostan - par le col de la Golèse

Ski de randonnée Ski de randonnée Haut-Giffre - Aiguilles Rouges

L'ensemble géologique délimité par Bostan au Nord, les pointes de la Golette et de Bellegarde à l'Est ainsi que l'Aiguille de Criou au Sud est tout à fait remarquable. Sa complexité lui confère une certaine austérité à laquelle il ne faut surtout pas s'arrêter ; au contraire. Que les fameuses "Terres Maudites" soient une motivation pour aller voir au-delà. C'est justement ce que permet l'itinéraire menant à la Tête de Bostan en empruntant un cheminement logique, long mais peu difficile. Il vaudra toutefois mieux reporter cette sortie en cas de temps incertain à cause des barres rocheuses assez présentes dans le dernier tronçon. Pour les mêmes raisons on portera une attention particulière en cas de neige dure ou gelée.

Itinéraire

Poursuivre un temps par la route en passant au milieu des dernières maisons et continuer par la bonne piste forestière (piste de fond) jusqu'au point 1273 m. Là, part sur la droite un chemin plat longeant la Manche et permettant de rejoindre un large pont (point 1309 m) à la croisée de tous les itinéraires de ce superbe fond de vallée. Les Terres Maudites, nom donné à la face Nord de la longue épaule de Bostan, se dressent ici de manière impressionnante en exhibant leur relief complexe au creux duquel se logent des couloirs peu engageants et pourtant parfois skiés… Tourner à droite pour continuer en direction du col de la Golèse. En sortant des bois, passer successivement les lieux-dits "Vigny" et "Bonnevalette" et rejoindre le col au niveau de son refuge.

Du col de la Golèse remonter les gentilles pentes Ouest. Environ 100 mètres plus haut, le relief se fait moins continu avant de prendre une allure plus franche et en ne laissant apparaître plus qu'une croupe relativement effilée à partir de 2000 mètres. La suite est évidente en suivant cette épaule hyper esthétique d'abord jusqu'au pas de la Latte, puis au sommet de la Tête de Bostan. Cette dernière partie bien qu'assez longue offre un panorama inouï sur les Dents d'Oddaz et les Dents Blanches qui se tiennent là en voisines.

La descente s'effectue plus ou moins par le même itinéraire, car à partir de 2000 m les pentes sont larges. Pour ceux qui seraient tentés d'aller chercher la neige fraîche en versant Nord, attention de ne pas virer à droite trop tôt ; les "Terres Maudites" portent bien leur nom...

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


les commentaires je réagis