Pointe de la Sitre - boucle par le col de la Sitre

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Belledonne

Plus connu pour son joli petit lac et son col savamment placé sur la traversée de Belledonne que pour sa pointe, le petit cirque de la Sitre offre néanmoins une éminence gracieuse et peu difficile d’accès. Ceux qui auront ainsi poursuivi leur effort au-delà du col auront la satisfaction d’avoir gravi un sommet tout en jouissant du cadre somptueux que dessinent les plus hauts sommets de Belledonne d’un côté, la vallée du Grésivaudan et la chartreuse de l’autre.

Itinéraire

Du parking de la Souille (Pré Comté), emprunter le sentier montant en direction du refuge du Pré du Molard. On gagne assez rapidement le joli replat du col du Pré du Molard où la piste ne tarde pas à reprendre son ascension. Après quelques lacets on vient découvrir juste au-dessus de la forêt le refuge dont la terrasse offre un magnifique belvédère sur la vallée, les sommets et les massifs environnants.

Au bout de la terrasse du refuge, l’ascension reprend par un petit chemin qui s’élève dans le pré joliment bombé avant d’attaquer le Mont Saint-Mury que l’on gravit soit en suivant le chemin qui traverse au-dessus du habert des Sabottes et qui remonte ensuite par l’épaule Nord-Est, soit directement par la croupe Nord-Ouest, plus directe mais plus raide. Le sommet du Mont-Saint-Mury se contourne par la gauche puis l’itinéraire se poursuit un temps le long de la belle crête qui s’étire jusqu’à la Pointe de la Sitre dressée droit devant, mais inaccessible par ce versant. Après la brève traversée de la raide face Ouest on rencontre le croisement où il est possible de descendre sur la droite au lac de la Grande Sitre en 15 minutes (retour par le même chemin). Si l’on ne souhaite pas se rendre au lac - on le contemplera du dessus à loisir un tout petit peu plus loin – alors continuer à travers la face Ouest-Sud-Ouest jusqu’à croiser le GR 549. On atteint juste au-dessus le Col de la Sitre.

Pour gagner la Pointe de la Sitre il suffit de suivre la petite trace qui se dessine assez clairement au-dessus du col. Elle progresse dans la petite face supérieure, suspendue sans être jamais vertigineuse, et parvient au sommet à travers un parterre de feuilles géantes. On peut alors enfin profiter sereinement du panorama grandiose que composent les plus hauts sommets de la chaîne de Belledonne d’un côté, la Chartreuse et le Vercors de l’autre.

Revenir au col et le franchir pour basculer sur son raide versant Est accompagné par les cascades issues du lac Blanc, plus haut perché. On rejoint le habert du Mousset, puis le torrent du Vorz au niveau de sa passerelle. Laisser l’itinéraire du refuge Jean Collet et descendre sur la gauche dans le sous-bois en n’omettant pas de jeter quelques coups d’œil sur le versant d’en-face pour contempler les hautes cascades du Boulon qui alimentent elles aussi le Vorz tout en bas. Au croisement du Pleynet, ne pas descendre à droite mais continuer sur le GR 549A qui traverse pendant environ 2 km la forêt de Saint-Mury en présentant quelques portions de remontées avant de retrouver le parking de départ.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


En se retournant vers Grenoble avant la montée au col de la Sitre.

Le petit lac de la Sitre est niché dans le creux d'un impressionnant relief.

Du col de la Sitre on se trouve face au Grand Pic et à la Croix de Belledonne qui toisent fièrement leurs voisins.

De la Pointe de la Sitre, la panorama se déroule sur 360° !

les commentaires Voir le commentaire