Sommet du Pinet - par le sangle de Fouda Blanc et le sangle du Pinet

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Chartreuse

Appelé ailleurs « vire », un sangle est le terme utilisé spécifiquement en Chartreuse pour décrire les longues terrasses naturelles horizontales plus ou moins larges qui barrent certaines parois et qui autorisent aux randonneurs aguerris des traversées audacieuses et souvent inoubliables. L’enchaînement qui arpente l’intégralité de la face Ouest des Rochers de Fouda Blanc et du Pinet constitue le plus long sangle de Chartreuse (on passe plus de 3 km en pleine falaise !) et aussi peut-être le plus beau. La sensation de vide, bien qu’un tantinet moins marquée dans la seconde partie, est omniprésente et totalement justifiée, et les nombreuses concrétions, grottes et autres avancées du rocher sont autant d’éléments qui participent à l’ambiance si particulière qui règne là-haut. Après un tel voyage, l’arrivée au Sommet du Pinet face au Granier, à Belledonne, au Mont Blanc et à tant d’autres, tout en dominant la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse, est une récompense qu’il est inutile de tenter de décrire ; il faut la vivre.

Itinéraire

Du parking, suivre la piste évidente partant directement en sous-bois en longeant un grand champ. Elle dessine plusieurs ressauts assez raides puis se met à enchaîner de petites descentes et remontées en passant par endroits sous d’impressionnants blocs rocheux. On rattrape le GRP Tour de Chartreuse qui poursuit naturellement la trajectoire suivie jusque-là. A une intersection dans une gorge, on atteint la partie inférieure du vallon de Pratcel. Laisser ici le GRP qui file à droite et remonter par un sentier raide zigzagant jusqu’à l’entrée du Pré de Pratcel. Filer à travers le vallon où le chemin retrouve le GR 9 qui arrive du Sud.

Continuer par le GR pour s’élever dans le mur du Pas de l’Echelle. Parvenu au pied de la première barre rocheuse vers 1600 m, repérer et suivre une sente sur la gauche qui passe d’abord sous une jolie casquette rocheuse. On parvient au niveau du pilier Sud de la Roche de Fitta derrière lequel démarre le sangle des Rochers de Fouda Blanc. Souvent exposé, il est parcouru tout du long par une sente qui épouse chaque cirque de la falaise tout en marquant quelques montées-descentes à certains passages d’une combe à l’autre. Sous la côte 1861 m, on se trouve au niveau du Pas de Fouda Blanc qui représente une échappatoire possible (montée directe par des rochers facile – quelques pas d’escalade) pour qui ne souhaiterait pas poursuivre plus longtemps en pleine falaise.

Le sangle se poursuit maintenant dans les rochers du Pinet. Un ton nettement moins impressionnant que le sangle de Fouda Blanc, celui-ci est toutefois plus long. On ne tarde pas à apercevoir dans la distance la croix du Sommet du Pinet, aboutissement de ce fabuleux périple. Lorsque la sente arrive sous le sommet, quitter la trajectoire horizontale pour marquer un virage en montant sur la droite afin de passer sur le gradin supérieur. Poursuivre par le cheminement le plus évident pour gagner le pied de l’ultime barre rocheuse. Continuer encore vers le Sud sur environ 250 mètres et gagner sans souci le bord de crête. Une volte-face vers le Nord permet de rejoindre en très peu de temps le Sommet du Pinet et enfin savourer, l’esprit tranquille, le panorama indescriptible qu’il réserve.

Le retour s’effectue par les crêtes qui sont la garantie d’une lecture fascinante « par le haut » du sangle parcouru un peu plus tôt. Vers le sommet de la Roche de Fitta, suivre les marques de peinture qui balisent le retour au Pas de l’Echelle. La suite de la descente s’effectue par l’itinéraire suivi à la montée.


A l'approche dans la montée du Pas de l'Echelle.

La vire qui part du Pas de l'Echelle est confortable et débonnaire.

En retournant sur les premières difficultés tout juste passées, l'ambiance est impressionnante.

Petit répit de courte durée dans le sangle de Fouda Blanc.

La magnifique ligne d'enchaînement des sangles de Fouda Blanc et du Pinet.

Le sangle du Pinet, bien que tout aussi beau, est moins impressionnant que celui de Fouda Blanc.

Au sommet du Pinet en admirant le Mont Granier.

Les lapiaz lors du retour en bord de crête.

Contemplation depuis les crêtes du parcours réalisé.

Belle vue sur les Hauts de Chartreuse et Belledonne à l'arrière.

L'ensemble des deux sangles depuis la vallée.

les commentaires