Pinéa - boucle de Vermorel

Ski de randonnée Ski de randonnée en Chartreuse

Alors que la Pinéa est rarement en conditions favorables pour être skiée depuis son sommet (rochers affleurant, risque d’avalanche, verglas), elle sait toutefois jouer la cachotière en conservant bien à l’abri du soleil et des regards un austère versant Nord qui peut, à l’occasion, se révéler des plus intéressants. Mieux vaut cependant être averti avant de se lancer dans cette raide pente forestière car les barres rocheuses y sont hautes et nombreuses, et une lecture détaillée du terrain et de la carte se révélera la clef de la réussite de ce parcours dont la boucle se ferme par la descente de l’une des combes « secrètes » du versant Est de la Balme de l’Air, cerise d’un gâteau hivernal en principe déjà bien chargé en Chantilly…

Itinéraire

Rejoindre la limite du déneigement de la route au niveau du haut des pistes de la station du col de Porte. Descendre rapidement par la route d'été non déneigée de l'alpage du Charmant Som et entrer dans les bois sur la gauche dès le premier virage. On sera évidemment tenté de suivre le balisage jaune de l’été pour évacuer tout problème d’orientation, mais il est également possible (et peut-être plus judicieux…) de monter directement au Sud-Ouest par une épaule avant de retrouver le sentier officiel au point 1491 m.

Là, suivre à plat cette belle dorsale en profitant du point de vue sur Chamechaude puis au niveau du croisement des Frettes, plutôt que de poursuivre par la trace du GR à travers la prairie de Plénom, grimper sur la droite plus directement pour gagner la crête au niveau de Montvernet. Se laisser alors gentiment descendre sur la gauche pour trouver l’attaque de la montée à la Pinéa. On sort de la forêt après quelques dizaines de mètres pour se retrouver dans le beau versant Est. L’ascension du sommet, rarement en bonnes conditions, reste optionnelle puisqu’il s’agit avant tout d’atteindre la petite brèche située 100 mètres sous le sommet et caractérisée par une belle aiguillette.

Traverser la brèche pour passer dans l’austère versant Nord en traversant d’abord à gauche sur quelques dizaines mètres au pied des rochers pour venir chercher une zone forestière plus large. Descendre droit dans l’axe de la pente puis opter pour l’une des deux options suivantes :

-Tâcher de suivre grossièrement le marquage jaune du chemin d’été sur les arbres. Il s’agit en fait de se tenir à gauche de la combe citée en option 2 pour entrer dans une autre combe, boisée celle-ci, dont on s’échappe par la droite vers 1500 m pour contourner le haut d’une importante barre rocheuse. Le reste de la descente mène facilement à la cabane de Girieux.

-Se laisser dériver sur la droite pour basculer dans une raide combe qui se termine une centaine de mètres plus bas par un rétrécissement et une petite cascade de glace. Cette dernière n’est généralement franchissable qu’au prix d’un saut d’environ 6 mètres, ou par une désescalade par la gauche à condition de poser une corde en guise de main-courante et en s’aidant des arbres. Reprendre ensuite le fil de la descente à travers la suite de cette combe et en sortir par la gauche, juste avant une seconde étroiture presque autant inconfortable, pour trouver une zone large et très skiable jusqu’à la cabane de Girieux.

Remettre les peaux et prendre la piste à droite en direction de la Charmette, puis à nouveau à droite au point côté 1321 m. Ce nouveau chemin s’élève en versant Nord-Ouest de la Balme de l’Air et vient rencontrer à 1500 m (pointe basse de la prairie sur la carte IGN) une bifurcation. Prendre sur la droite en épingle pour grimper d’une traite vers le Sud et retrouver la crête environ 100 mètres plus haut, au niveau d’un gros rocher. Garder les peaux pour finir de grimper sur la première bosse à droite (point 1665 m) où la végétation s’efface pour laisser un magnifique point de vue à l’Est. S’arrêter quelques mètres plus loin pour enlever les peaux.

La descente se fait dans la combe du lieu-dit « Routin » (cf. carte IGN). L’attaque la plus simple s’amorce là où, entre les arbres, la pente est la moins forte. Juste après une sorte de grosse dépression, filer sur la droite pour venir chercher la magnifique clairière, point fort de cette nouvelle descente. La suite se fait à nouveau en sous-bois où la combe tend à se resserrer avant de déboucher directement sur le bas de la route du Charmant Som au point 1374 m. Il ne reste alors plus qu’à se laisser glisser sur la route enneigée (moyennant une toute petite remontée à la fin) pour retourner au Col de Porte.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


En route vers la Pinéa.

Dans la petite face Est de la Pinéa.

Arrivée à la brèche avant de basculer dans le versant Nord.

Petite traversée sous la falaise Nord de la Pinéa.

Et c'est parti pour la première descente !

La fameuse combe de droite est bien tentante mais se termine par une petite cascade de glace.

La fameuse petite cascade de glace se négocie de deux manières (voir topo).

Arrivé à la cabane de Girieux, on remet les peaux.

La remontée par le versant Nord-Ouest de la Balme de l'Air avec la Grande Sure à l'arrière-plan.

La belle clairière de descente dans la combe Routin.

Très bon ski dans la combe Routin.

Un jour d'excellentes conditions, juste avant de retomber sur la route du Charmant Som.

les commentaires