Trois Pucelles - Traversée intégrale

Alpinisme Alpinisme Vercors

Lionel Terray avait déjà en son temps décelé le potentiel immense qu’offre l’étonnant ensemble des Trois Pucelles dans le domaine de l’escalade. Pour cette raison ainsi que pour sa proximité avec Grenoble, le plus grand alpiniste français de l’Histoire fit de ce site naturel unique son terrain de jeu et d’entraînement. Le temps a passé et les voies se sont multipliées jusqu’à un beau jour où Christophe Honneger, guide du Vercors de son état, vint équiper un itinéraire qui porte aujourd’hui le nom de « parcours Honneger » et dont le cheminement consiste en une succession facile de courtes escalades et de rappels pour finalement déboucher au sommet de la Grand Pucelle. Ce que nous décrivons permet de gravir chacune des Trois Pucelles pour finir par l’ascension du plus discret mais très esthétique Couteau (la quatrième Pucelle) avant de descendre par le couloir Maréchal et sa fameuse « boîte aux lettres ». A ce titre, l’itinéraire que nous décrivons ici peut être qualifié de traversée intégrale.

Itinéraire

Approche :
Partir sur le GR91 puis bifurquer très vite sur la gauche à la première intersection en suivant le sentier écologique en direction de l’école d’escalade de la Roche. Après un passage équipé d’une main-courante, le chemin monte en quelques zigzags pour déboucher à un col. A ce niveau, laisser ce sentier qui tourne franchement à droite et descendre par une sente pour rejoindre en 5 mn la « Salle à manger », au pied de l’arête Sud de la Grande Pucelle. 35 mn

Traversée intégrale :
Remonter l'arête sud facile (3) puis par une courte désescalade prendre pied dans une petite brèche suivie d'un court mur raide qui permet d'accéder au sommet de l'antécime de la Grande Pucelle. Descendre en rappel de 15m dans la brèche bien marquée. Escalader le raide et court ressaut qui amène au sommet de la Grande Pucelle (relais sur broche depuis le sommet).

Descendre du sommet de la Grande Pucelle par un nouveau rappel de 30 mètres en pleine face Ouest pour atterrir à la brèche qui la sépare de la Pucelle de Saint-Nizier (relais sur un pin). On se trouve ici sur le parcours Honneger, au débouché d’un couloir. Grimper le petit mur raide de la Pucelle de Saint-Nizier (4a / coinceurs) jusqu’à son sommet. Quelques mètres en contrebas on trouve un relais équipé de 2 goujons permettant de redescendre en rappel pour retrouver la sortie du couloir. Continuer par la traversée Honneger en faisant le tour de la Grande Pucelle. Traverser sur une vire ascendante, suivie d’une courte descente en 3 qui mène à une plateforme (relais sur un gros pin). On se trouve ici à la sortie du couloir Grange.

Monter dans un dièdre (broches) jusqu'à une terrasse (relais possible) et enchainer par une fissure-cheminée (4b / relais sur un pin).

Descendre le sentier vers la gauche pour trouver un dièdre équipé d’une corde fixe (3b / relais au sommet du dièdre). Descendre en rappel (10 m) à la brèche Thorant. Escalader le raide, court et aérien ressaut de 15 mètres de la dent Gérard (5a ou A0 / très bon relais sur la droite). Par un couloir facile atteindre le sommet de la Dent Gérard. Revenir à la brèche Thorant par une désescalade suivie d’un rappel de 15 mètres. Escalader le dièdre (4c) descendu en rappel un peu plus tôt et descendre à l’aide de la corde fixe jusqu'au sentier.

Reprendre le sentier marqué de points bleus pour traverser en-haut de l'éboulis du couloir des Trois Pucelles. On passe par le sommet du couloir Maréchal pour se diriger vers la base de l'arête Sud du Couteau. Escalader cette arête facile côté Grenoble, puis sur le fil jusqu’au sommet. Redescendre cette arête par le même itinéraire et reprendre le sentier pour s’engager dans le couloir Maréchal, inséré de manière impressionnante entre la Dent Gérard et le Couteau.

Descendre par un chemin jusqu'à une « boîte aux lettres » (passage dérobé dans le sol permettant d’éviter un raide ressaut) dont la désescalade facile mais étroite peut justifier de retirer le sac à dos (un rappel est également possible en rive droite).

Continuer la descente et négocier le ressaut suivant en désescalade en rive gauche (assurage sur lunule ou rappel possible en rive droite). Un peu plus bas, descendre par une rampe rocheuse en rive droite souvent humide puis, après avoir regagner la forêt, bifurquer complètement à gauche au-dessus d’une forte rupture de pente (ne pas chercher à descendre directement !) et suivre le sentier balisé de cairns qui ramène au pied du tremplin. Prendre le sentier qui remonte par la gauche le long du tremplin pour retrouver le parking 100 mètres plus haut.


Les Trois Pucelles vue depuis Saint-Nizier-du -Moucherotte.

Sur l'étroit sommet de la Pucelle de Saint-Nizier.

Le fil de la Dent Gérard tranche le bleu du ciel.

La partie bien verticale de la Dent Gérard.

Le rappel de descente de la Dent Gérard.

La lame du Couteau, ou la quatrième Pucelle oubliée.

En se retournant dans la descente du couloir Maréchal.

les commentaires