Cascades du cirque de Saint Même – en boucle par le Pas Ruat et le Pas de la Mort

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Chartreuse

Le cirque de Saint Même est un haut lieu du tourisme en Chartreuse, un site qui offre au cœur des plus fortes chaleurs estivales la fraîcheur de ses cascades. Un public familial peut agrémenter sa visite d’une balade aisée vers le point de vue de la Grande cascade, soigneusement balisé. Les randonneurs plus aguerris profiteront, eux, dans la solitude qui sied à leur activité, d’un parcours ludique dans les entrailles de ce massif toujours prêt à réserver d’heureuses surprises à qui accepte d’utiliser un peu ses mains quand la pente se fait plus soutenue.

Itinéraire

Passer le Pont de Drugey et rester en rive droite du Guiers pour trouver au pied d’un panneau d’information le bon sentier qui remonte dans la forêt en longeant le torrent.

Quand la pente se calme, trente minutes environ après le départ, un chemin se présente sur la droite qui mène à un beau point de vue sur la Grande Cascade. Après ce petit aller-retour on quitte définitivement le sentier en prenant une trace qui part elle aussi sur la droite dans le lacet suivant.

Cette trace mène juste en dessous de la source du Guiers, début du Pas Ruat. Un équipement en place, avec des câbles récents, permet de franchir un ressaut sur la gauche pour accéder à la vasque principale. Une grosse faille se dresse juste derrière le plan d’eau, elle aussi peut être traversée grâce à quelques chaînes bienvenues pour faciliter la progression sur une roche rendue glissante par l’humidité ambiante.

Cette courte traversée débouche dans un nouveau cirque dont le fond est marqué par une grotte à l’entrée parfaitement circulaire. Il faut alors rester sur la droite pour atteindre une petite croupe en longeant le rocher, cette sortie est elle aussi équipée de main-courantes. Un court sentier en balcon ramène sur le chemin de départ quitté plus bas et gagne bien vite un sangle qui débouche sur le Pas de la Mort. Ce passage raide n’est pas exposé et, très bien équipé, ne pose pas de problème particulier.

Dans les bois la trace qui monte est assez discrète mais quelques petits cairns permettent tout de même de n’être pas trop hésitant. Lorsque l’on passe au pied d’une grosse barre rocheuse (vers 1440m) il faut être bien attentif pour repérer la petite sente qui la longe sur la gauche en revenant au-dessus du Pas de la Mort. On suit alors les renflements rocheux jusqu’à retrouver le GR de pays du Tour de Chartreuse. Il suffit de se laisser glisser jusqu’à Saint Même d’en Haut puis remonter la route une dizaine de minutes pour retrouver le parking.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Après seulement 30 minutes de marche, beau point de vue sur la Grande Cascade.

Les premiers câbles de l'itinéraire marquent l'entrée dans le Pas Ruat.

Un équipement permet de traverser une faille puis de la surmonter par une crête sur la droite.

Un sangle typique du massif relie les deux Pas, Pas Ruat et Pas de la Mort.

Le Pas de la Mort n'est lui pas exposé au vide.

Une sente discète se faufile sous les barres rocheuses pour retrouver le GR de Pays du Tour de Chartreuse.

les commentaires