Pérollier et Tabor – en boucle par le lac Charlet

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Matheysine

Cela fait maintenant plus de dix ans que les remontées mécaniques de la petite station de Saint Honoré ont été démontées, le manque récurrent de neige ayant finalement rendu ce versant de montagne à la nature. L’itinéraire présenté ici profite pleinement de cette aubaine en parcourant les deux faces de l’ancien domaine skiable, cueillant au passage de multiples panoramas sur le sud isérois. Les plus hédonistes pourront prolonger leur journée sur l’une des rives des trois magnifiques lacs de Matheysine vus quelques heures plus tôt depuis les sommets.

Itinéraire

Prendre la piste qui descend confortablement en sous-bois, passer le panneau Les Tibannes puis Pracouiret. Passer à gué la Jonche pour s’engager sur le « Sentier du diable » qui grimpe tout de suite en forêt à droite de l’autre rive. Quand la végétation cède la place au caillou, au niveau de Côte dure, il faut traverser un gros ravin qui marque le seul passage un peu moins bien tracé du parcours. Une fois celui-ci passé la sente est alors belle et remonte en z sans difficulté vers la crête. Le sommet du Pérollier est alors juste au-dessus sur la droite.

On traverse la bosse sommitale pour tomber très rapidement au col de l’Oullière en profitant tout de même du panorama sur l’Oreille du Loup juste en face.

Suivre la large piste qui rejoint en quelques minutes au sud le lac de Charlet. Longer le lac toujours au sud jusqu’à un panneau indiquant le Tabor sur la gauche. La sente longe d’abord de superbes zones humides et un petit ruisseau pour venir se heurter à un relief minéral plus vertical. Mis à part un passage raide de plusieurs grosses marches le sentier est très bon et s’élève rapidement sans gros effort jusqu’à atteindre à s’orientant vers le nord-est une sorte de plateau qui rejoint tranquillement la crête sommitale. Le Tabor n’est plus qu’à une soixantaine de mètres de dénivelée sur la droite.

Revenir alors sur ses pas une minute pour prendre sur la gauche et plein sud la Crête des Barres en direction du Piquet de Nantes, bien visible. A la côte 2100m un panneau « Chaurousse » indique Saint Honoré 1500. Ne reste plus alors qu’à revenir à notre point de départ d’abord en dévalant les gradins herbeux puis en empruntant les très longs lacets passant beaucoup plus bas par la source captée.


Au loin le col de l'Oullière, en traversant la Jonche.

Au-dessus de Combe Dure le terrain devient plus facile.

La descente du Pérollier offre une belle vue sur l'Oreille du Loup.

Trempette au lac Charlet, avant d'attaquer la montée au Tabor.

Vue sur le Pérollier juste avant d'atteindre la crête menant au Tabor.

En parcourant la Crête des Barres la vue donne peut-être des idées de baignade pour tout à l'heure...

les commentaires je réagis