Le Gargas – en traversée par la Vacherie

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Ecrins

Le Gargas est un superbe belvédère qui justifie largement la table d’orientation qui orne son petit plateau sommital. Mais ce sont les différents contrastes qui émaillent son ascension qui laissent au retour l’impression la plus forte. L’itinéraire alterne entre profonde solitude du versant nord et animation des abords du sanctuaire de Notre Dame de la Salette, entre passages rocheux et vastes alpages, entre l’âpreté de raides pentes hors sentier et la douceur d’une promenade au fil de l’eau…

Itinéraire

Remonter le village par la petite route puis la quitter dans sa première courbe à droite. Un chemin remonte le long du ruisseau de la Combe du Villard jusqu’à couper une large piste. La traverser pour prendre en face le sentier qui grimpe sur la droite jusqu’au plateau de la Vacherie dont l’entrée est marquée par de gros abreuvoirs.

Continuer en montant tout droit dans l’alpage, les tunnels sont bien visibles au-dessus pour indiquer la direction à suivre. Le chemin se redresse vers la droite dans la forêt puis vient rejoindre le col d’Hurtières quasiment à l’horizontal en empruntant la vire des tunnels.

Du col prendre au mieux les pentes herbeuses sur la gauche pour trouver le point 2076 de la carte puis un peu plus loin le sommet du Gargas.

Un chemin redescend sur le col de l’Eterpat, bien visible depuis le haut. Une petite sente pas toujours bien plane dévale alors la forêt au milieu d’une végétation luxuriante pour couper la Combe de la Gorge et arriver au point 1535 de la carte. Laisser le chemin qui part sur la gauche et poursuivre la descente en lacets, traverser le terminus d’une large piste et atteindre 150 mètres plus bas le canal du Beaumont qu’il suffit de longer sur la gauche pour revenir sans difficulté au Villard.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Vue sur la vallée et l'Arcanier en montant du plateau de la Vacherie.

Premier ouvrage au début de la vire des tunnels.

Ne pas se méprendre, les pentes herbeuses qui mènent à la crête sommitale sont assez soutenues.

La sanctuaire de Notre Dame de la Salette en descendant au col de l'Eterpat.

Retour paisible le long du canal du Beaumont.

les commentaires