Plan des Cavalles – en boucle par le col du Couard et le refuge de la Fare

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Grandes Rousses

Plus connu pour son domaine skiable que pour son côté « nature », la montagne de l’Alpe d’Huez recèle pourtant un joyau à l’écart des pistes et des remontées mécaniques : le Plan des Cavalles. Cet étonnant relief se présente sous la forme d'un plateau d’altitude long et étroit qui s’étire entre 2234 m (col du Couard) et 2641 m (lac de la Fare), en séparant la grande barre rocheuse des Petites Rousses de la chaîne faîtière des Grandes Rousses qui culmine au Pic Bayle à 3465 m. Cette zone humide abrite une multitude de lacs de toutes tailles et de torrents issus des glaciers encore péniblement accrochés quelques centaines de mètres au-dessus. Cette randonnée physiquement exigeante propose de découvrir l’ensemble de cet étonnant milieu qui est parvenu à rester préservé du développement des stations ; du moins jusqu’ici…

Itinéraire

Du parking commencer par descendre la petite route qui rejoint le torrent en bas dans le fond du vallon, traverser le ruisseau du Flumet et attaquer la montée de la piste de ski. Dans un virage un joli sentier balisé part sur la gauche vers le Nord-Est et mène assez rapidement aux Sagnes puis à Roche Melon. Après un petit répit de la pente au Vallonet, on entre dans la Draye du Couard en remontant son large cône de déjection par la droite. A l’entrée de la combe le sentier quitte subitement le fond du vallon pour attaquer son versant de la rive gauche. Quelques passages câblés, peu difficiles et pas franchement impressionnants, facilitent le franchissement des zones rocheuses et permettent bientôt de gagner un petit plateau donnant accès au col du Couard.

Le Plan des Cavalles, surmonté des plus hautes cimes du massif et de leurs glaciers, se dévoile alors dans toute sa beauté. Tourner à droite pour le remonter en suivant un sentier proche de la bordure du plateau et plutôt bien visible. On atteint le lac de la Jasse en à peu près une heure, puis le lac de Balme Rousse en une petite heure supplémentaire. En continuant sur le même axe à travers une zone beaucoup plus minérale on finit par rejoindre le lac de la Fare, le plus grand de toute la série et point culminant de cette randonnée.

Au niveau de l’abri Rajon implanté à l’extrémité Nord du lac, prendre à droite un sentier qui commence par traverser une petite plaine rocailleuse avant de basculer dans le raide versant Ouest des Petites Rousses pour venir trouver l’accueillant refuge de la Fare, le plus vieux refuge de l’Oisans et peut-être même des Alpes françaises. Quelques câbles ont une fois de plus été pensés pour aider à la progression dans des dalles parfois humides, mais peu exposées en réalité. A partir du refuge le chemin traverse d’abord à plat le fond d’une large combe et reprend sa descente dans une pente soutenue où les passages rocheux de la partie basse, pas plus difficiles que les précédents, sont une fois encore aménagés de câbles. On tombe alors brutalement sur l’Alpette, zone intermédiaire du domaine skiable de Vaujany.

La suite de la descente est moins excitante puisqu’il s’agit de suivre la large piste de ski / VTT (EN 7) qui descend sur la droite en restant d’abord parallèle au télésiège du Clos Giraud. De retour à la passerelle du Flumet, remonter par la petite route empruntée au départ de la randonnée pour retrouver le parking et la voiture.

N.B : En période d’ouverture de la station il est possible d’emprunter le téléphérique Vaujany-Alpette pour redescendre facilement et sans effort depuis l’Alpette à Vaujany où le petit train permet de revenir gratuitement au Collet.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Il faut d'abord franchir la Draye du Couard par les barres de droites pour atteindre le col du Couard.

Dans les passages câblés de la draye du Couard.

Le col du Couard dominé par Côte Belle.

Le "Grand Canyon" des Grandes Rousses.

Le lac de la Jasse, premier de la série, dominé par le glacier de la Barbarate.

Au-dessus du lac de la Jasse.

Une jolie zone humide du Plan des Cavalles.

A travers le Plan des Cavalles au-dessus d'un énième lac sans nom...

Le lac de Balme Rousse et le glacier des Rousses au-dessus.

Le lac de la Fare et l'abri Rajon marquent la fin de la traversée du Plan des Cavalles.

Lors de la descente, à proximité d'une impressionnante cascade.

Le très accueillant refuge de la Fare où une étape est possible lors d'une traversée du massif ou simplement pour scinder l'itinéraire en deux.

les commentaires