Trou de la Lune - depuis Plan d’Aval

Randonnée pédestre Randonnée pédestre de la Vanoise

Le parcours menant au Trou de la Lune est une double promesse : d’abord celle d’une superbe traversée en balcon à l’entrée de la haute vallée de Maurienne, puis celle d’une découverte géologique toute particulière. En effet, le trou dont il est question se présente sous la forme d’une arche naturelle qui perce avec ampleur la base du Roc des Corneilles - sommet rocheux qui culmine une cinquantaine de mètres plus haut – en offrant une fenêtre d’observation unique. A travers cet encadrement de calcaire typique du massif de la Vanoise, ce sont les massifs des Cerces et des Ecrins que l’on peut tranquillement contempler, mais ce sont bien sûr le Râteau d’Aussois et la Pointe de l’Echelle, les voisins du premier plan, qui sautent au regard en premier. L’aller-retour que représente ce parcours ne sera pas un point de déception tant la beauté des lieux est ici réjouissante.

Itinéraire

Du parking, prendre le chemin montant directement au niveau d’une grosse bâtisse avant de s’élever en forêt. Une petite centaine de mètres plus haut on croise une plus large piste qu’il faut suivre sur la droite en continuant à monter jusqu’à une nouvelle intersection. Prendre à nouveau à droite en prenant la direction du chalet-hôtel le Montana que l’on rejoint assez rapidement. On coupe deux lignes de remontées mécaniques avant de rencontrer le GRP Tour de la Haute Maurienne / GR5.

S’engager une nouvelle fois à droite en suivant ce bon sentier qui décrit une longue traversée en coupant les raides combes et ravines de ce magnifique adret. Un court rétrécissement au niveau de hautes barres rocheuses se franchit sans encombre à l’aide d’une main-courante, puis la traversée reprend son cours avant que quelques lacets ne conduisent finalement à la Turra, un superbe promontoire complètement plat marquant la transition entre les versants Sud et Sud-Est de ces immenses pentes issues de la Dent Parrachée, dont le sommet pointe d'ailleurs quelque 1500 mètres plus haut. On profite ici d’un nouveau panorama ouvert sur les autres sommets de la Haute Maurienne. Poursuivre par le GR qui se dessine très joliment dans ces verts alpages et compter exactement 4 épingles. Après la quatrième, continuer jusqu’à une croupe où une sente s’élève sur la gauche.

Remonter par cette petite trace génralement bordée d’edelweiss en été jusqu’au pied du Roc des Corneilles, parfaitement visible 200 mètres plus haut. On ne découvre le Trou de la Mouche qu’au dernier moment, après avoir gravi les derniers mètres raides dans des graviers plutôt glissants mais pas exposés. On a maintenant tout le loisir de profiter du paysage qu’offre cette lucarne ouverte sur le Sud-Ouest avec une partie du massif des Cerces et une bonne partie du massif des Ecrins en toile de fond.

Le retour s’effectue par le même itinéraire.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Le sentier en balcon à travers les raides pentes d'alpage. Le Roc des Corneilles qui abrite le Trou de la Lune est bien visible au fond.

De jolis passages entre les rochers.

Le Trou de la Lune s'ouvre directement sur le Râteau d'Aussois et la Pointe de l'Echelle.

Magnifique panorama vers le sud depuis le Trou de la Lune.

les commentaires