Tête de la Maye

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Ecrins

En dépit de son élévation modeste le sommet de la Tête de la Maye constitue un belvédère de premier ordre sur ses illustres voisins du nord des Ecrins. L’équipement pléthorique du sentier permet de franchir les barres rocheuses qui jalonnent l’itinéraire sans difficulté particulière.

Itinéraire

Un peu avant le pont, le long de la route, un panneau indique le chemin pour le sommet. Il remonte d’abord au milieu des chalets puis trace de beaux lacets jusqu’à une première bifurcation où il faut laisser le sentier partant sur la gauche qui va retrouver les voies d’escalade. Quelques minutes plus tard c’est le chemin qui continue sur la droite que l’on abandonne pour s’engager dans la montée vers les barres rocheuses.

S’ensuit alors une alternance de sentes et de raidillons équipés de câbles ou de barreaux métalliques qui aident plus ou moins au franchissement de dalles intermédiaires.

Plus haut le sentier s’oriente à l’ouest en quittant le surplomb des Etançons et atteint un vaste plateau marqué par un énorme cairn. Il faut alors suivre le chemin qui descend légèrement toujours en direction de l’ouest pour contourner les toutes dernières pentes sous le sommet et atteindre la table d’orientation qui y trône par un sentier aisé en quelques minutes.


L'itinéraire réserve de beaux points de vue sur la Bérarde.

L'équipement en place, très généreux, permet de surmonter aisément les différents ressauts rocheux.

La table d'orientation nomme les sommets qui se présentent au regard sur 360°, ici la Meije.

les commentaires