Bec de l’Orient – La Buffe – boucle depuis Gève

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Vercors

Parcourir les crêtes du Bec de l’Orient à la Buffe c’est la promesse d’une randonnée spectaculaire à l’aplomb de la vallée de l’Isère, là où la rivière, à peine sortie de Grenoble, vient contourner le Vercors en dessinant un large virage avant de s’élancer vers le Sud dans une ultime ligne droite pour aller se jeter dans le Rhône. La verticalité des falaises sur l’échine desquelles on chemine tranche de façon radicale avec la douceur du décor composé de plaines et de collines qui s’étend au Nord et à l’Ouest de ce promontoire. Bien que le sentier vienne régulièrement s’approcher du vide, cet itinéraire n’est pas réservé aux randonneurs chevronnés et la quasi omniprésence de la forêt, en plus de constituer un formidable parasol naturel lors des chaudes journées d’été, pourra également représenter une zone de repli en cas de crainte liée au vertige.

Itinéraire

Du parking de Gève, partir en direction du refuge de Gève en traversant la prairie par la petite route. Au refuge, continuer tout droit en suivant la piste du Cyclone. Au bout d’environ 1,5 km, à l’intersection « Vira Gros Jean », tourner à gauche. Poursuivre ainsi la montée facile en forêt. Au lieu-dit « L’Avion » prendre à nouveau à gauche et rejoindre « La Cheminée » qui marque le début du parcours de crêtes le long du GR 9.

Tourner à droite pour remonter vers le Nord et gagner assez rapidement le Bec de l’Orient dont la Croix est admirablement postée au-dessus de la basse vallée de l’Isère. Continuer en bordure de falaise (la prudence est de mise lors de quelques très courts passages) marqué par plusieurs montées et descentes. On croise la sortie du Pas Brochier et on rejoint la superbe prairie du Pas de la Clé. Cet étonnant toboggan minéral taillé par l’homme dans la falaise ainsi que le chemin zigzagant à peine plus loin dans une zone de faiblesse du rocher constituent le Pas de la Clé et représentent à eux deux le seul passage décent permettant de relier le village de Montaud au reste du Vercors.

Poursuivre par le GR en montant toujours à proximité de la crête et gagner après une petite descente le carrefour de « la Grande Brèche », d’où l’on entamera le retour en direction de Gève. Mais d’abord, il serait dommage de ne pas prolonger l’effort jusqu’au sommet de la Buffe situé 500 mètres plus loin pour venir profiter du spectaculaire panorama sur la vallée de Grenoble et ses massifs, ainsi que sur une grande partie du Vercors.

Revenir donc par le même sentier au croisement de la « Grande Brèche » et descendre vers le Sud. Très peu de temps après, à l’intersection « Sous la Grande Brèche », prendre à droite pour s’engager sur la route de la Grand Brèche qui n’est autre que l’une des pistes principales du réseau de ski de fond en hiver. En tenant compte des panneaux indicateurs, les 5 km de piste qui ramènent au parking de Gève se déroulent sans encombre et permettent un retour des plus agréables en forêt.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


L'arrivée devant le refuge de Gève.

La basse vallée de l'Isère depuis le Bec de l'Orient.

Quelques très courts passages du GR 9 à proximité du vide.

Les épilobes de la prairie du Pas de la Clé.

Le Pas de la Clé et la suite de l'itinéraire par le haut des falaises.

En route pour la Buffe, en se retournant vers le Bec de l'Orient.

En arrivant vers la Grande Brèche, le sommet de la Buffe n'est plus très loin.

Du sommet de la Buffe avec la vallée de Grenoble et ses massifs environnants.

Point de vue plein Sud sur le plateau d'Autrans depuis le sommet de la Buffe.