Cime du Sambuis – boucle par les lacs de la Croix et du Sambuis

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Belledonne

Sur son versant mauriennais le massif de Belledonne regorge de sommets aussi sauvages qu’attirants. Sauvages par leur position souvent reculée au cœur de la chaîne ; attirants par leur allure altière qui ne manque pas de faire lever les yeux. Du haut de ses 2734 mètres dominant la petite Vallée des Villards et faisant face sans rougir aux impressionnantes Aiguilles de l’Argentière, la Cime du Sambuis s’inscrit tout à fait dans cette lignée. Son ascension par la minérale arête Sud-Ouest, bien que jamais véritablement difficile ou exposée, peut déjà être considérée comme un véritable petit challenge pour un randonneur peu habitué à ce type de terrain. Mais il serait dommage de se contenter du strict aller-retour depuis le Col du Glandon, c’est pourquoi est décrit ici un cheminement plus varié, en partie hors-sentier où l’aptitude à l’orientation sera sollicitée.

Itinéraire

Du parking du col du Glandon emprunter le sentier balisé indiquant le col de la Croix. Il ne tarde pas à descendre de quelques dizaines de mètres en traversant la large combe qui domine la vallée des Villards. En remontant, le sentier passe à flanc de l’extrémité orientale des Aiguilles de l’Argentière dont il amorce le contournement en entrant dans la Combe de la Croix.

Passer le poteau indiquant « Cime du Sambuis par la passerelle Maurice Bozon » (couché par terre en octobre 2019), laquelle passerelle sera empruntée au retour du sommet, et poursuivre par le fond de la Combe. Après le Plan des Trois Eaux on parvient au pied d’un verrou étroit que l’on franchit en s’aidant parfois des mains. On gagne alors un petit replat fermé de tous côtés dont on s’extirpe en suivant le sentier qui s’élève sur la droite. On a alors le plaisir de découvrir d’un seul coup le Lac de la Croix.

Contourner le lac par le Sud et prendre une trajectoire Nord-Est pour rejoindre le Col du Sambuis (2528 m) à travers un petit vallon où les cairns facilitent le suivi de la trace. Le col se tient juste à gauche du sommet arrondi caractéristique. Descendre du col vers l’Est directement sur un premier petit lac et continuer à descendre Sud-Est dans un vallon pour trouver un peu plus bas le superbe Lac du Sambuis et ses eaux vert émeraude.

Du Lac du Sambuis, traverser vers l’Est et franchir une barre rocheuse en s’élevant à travers une zone de de faiblesse qui se négocie assez facilement. On arrive face à un vaste champ de rochers de toutes tailles issus de la face Sud de la Cime du Sambuis perchée juste au-dessus. Le traverser en restant à niveau ce qui permet de rejoindre facilement l’arête Sud-Ouest de la Cime du Sambuis au niveau du petit lac logé à sa base.

L’ascension de la Cime du Sambuis le long de l’arête Sud-Ouest est raide et s’effectue dans un terrain très rocailleux mais se trouve facilitée par une bonne trace jalonnée de cairns, points verts et plaquettes vertes en métal scellées sur les rochers. On gagne le plateau sommital où les trois éminences qui constituent la Cime du Sambuis offrent un panorama extraordinaire sur le Nord des Alpes, en particulier sur les massifs savoyards. On pourra également accorder un instant au « Totem des Villards », cette sculpture composée d’une paire de skis et d’un piolet qui trône sur le sommet oriental.

Descendre du sommet jusqu’au petit lac par l’itinéraire emprunté à la montée. Poursuivre la descente accompagné du balisage (points verts et plaquettes vertes) à travers le joli vallon en aval du Lac du Sambuis. Vers 2280 m, le sentier bifurque sur la gauche en dessinant brièvement un passage en balcon à l’aplomb du Plan des Trois Eaux. On rejoint ensuite assez rapidement le torrent de la Combe de la Croix que l’on franchit par la passerelle dite « Maurice Bozon ». On retrouve immédiatement en rive droite le sentier suivi à la montée qu’il ne reste plus qu’à reprendre en sens inverse pour retourner au parking du Col du Glandon.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Les Petites Aiguilles de l'Argentière et la Cime du Sambuis depuis le parking du Col du Glandon.

Traversée plein versant avant d'entrer dans la Combe de la Croix.

En remontant dans le fond de la Combe de la Croix.

Le Lac de la Croix et la Cime du Sambuis à l'arrière.

Au Col du Sambuis, en se retournant vers le Lac de la Croix.

Les eaux vert émeraude du Mac du Sambuis au pied de la Cime du Sambuis. L'arête Sud-Ouest parfaitement dessinée.

Au pied de l'arête Sud-Ouest menant au sommet de la Cime du Sambuis.

Depuis l'arête du Sambuis avec dans le fond le Rocher Blanc et le Rocher Badon (à gauche) et le Bec d'Arguille (à droite).

Vue plongeante depuis le sommet sur la Vallée des Villards et la Maurienne, avec la Vanoise en toile de fond sur la droite.

L'étonnant Totem des Villards trône au sommet de la Cime du Sambuis avec les Aiguilles d'Arves à l'arrière-plan à droite.

Depuis le sommet, une partie de l'itinéraire parcouru passant par le Lac de la Croix et le Lac du Sambuis. Rocher Blanc, Rocher Badon et Bec d'Arguille ferment l'horizon.

Retour avec la lumière de fin de journée sur les alpages du Col du Glandon et les Aiguilles de l'Argentière.