Sommet du Pinet - boucle par le Pas de l’Echelle et les crêtes

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Chartreuse

Pour tous ceux qui pensent que les hauts plateaux chartrousins se résument à la Dent de Crolles et au Granier. Ou pour tous ceux qui pensent que la Chartreuse n'est qu'un labyrinthe de sentiers plus boueux les uns que les autres; la balade du Pinet (appelé aussi le Truc) est pour eux : Un itinéraire en deux parties qui autorise l'accès aux différents niveaux du Nord de la Réserve des Hauts de Chartreuse et qui, en plus d'offrir des points de vue inoubliables sur Belledonne, propose une double traversée entre plateau à vaches et crête au bord du vide.

Itinéraire

Du parking, suivre la piste évidente partant directement en sous bois en longeant un grand champ. Elle dessine plusieurs ressauts assez raides puis se met à enchaîner de petites descentes et remontées en passant par endroits sous d'impressionnants blocs rocheux. On rattrape le GRP Tour de Chartreuse qui poursuit naturellement la trajectoire suivie jusque là. A une intersection dans une gorge, on atteint la partie inférieure du vallon de Pratcel. Laisser ici le GRP qui file à droite et remonter par un sentier raide zigzagant jusqu'à l'entrée du Pré de Pratcel. Là, c'est déjà un petit coin de paradis verdoyant qui s'ouvre devant soi. Filer à travers le vallon où le chemin retrouve le GR 9 qui arrive du Sud. Continuer par le GR pour franchir le mur du Pas de l'Echelle qui ne présente aucune difficulté (mise à part sa pente soutenue) et qui offre un décor tout à fait somptueux en s'élevant au dessus du vallon. En haut du Pas de l'Echelle, on découvre un monde caractéristique des Hauts de Chartreuse dans lequel les accueillantes prairies sont toujours ponctuées de cratères. On parvient bientôt à une zone de lapiaz assez profonds où il est sage de repérer et de suivre les marques blanches et rouges du GR. Trouver son propre chemin là dedans conduirait quasiment inévitablement à un échec, voire à se faire mal… Comme ils étaient apparus, les lapiaz s'effacent et laissent place à la formidable étendue herbeuse de l'Alpe. On rejoint très vite le habert de St Vincent, d'où l'on s'engage dans la relativement longue (mais tellement belle !) traversée du plateau. On peut profiter ici de l'aisance de la marche pour contempler à l'Ouest les 3 km des crêtes du Pinet qui seront le point d'orgue de la balade. Mais pour l'heure il s'agit de poursuivre pour retrouver dans la légère descente au Nord du plateau une forêt de pins. Autour du point 1542 m (difficile à expliquer où exactement…) dans une mini-clairière, rester vigilant pour apercevoir contre un arbre un petit panneau orange fluo indiquant le Sommet du Pinet.

C'est donc là que l'on quitte le GR 9 pour rejoindre le point culminant de la sortie. Mais parvenu jusqu'ici, il serait dommage de ne pas pousser un tout petit peu plus loin dans la descente pour atteindre le merveilleux site de la cabane de l'Alpette, au pied des à pics de la pointe Sud du plateau du Granier. L'endroit se prête particulièrement bien au pique-nique.

Suivre donc la direction indiquée par le panneau orange et se laisser guider par le très bon sentier (non visible sur l'IGN) qui décrit en fait une longue diagonale vers le Sud-Ouest. On évolue d'abord dans une forêt peu dense mais le terrain ne tarde pas à se relever. On devine qu'un vallon commence également à se profiler lorsqu'on découvre à main gauche une barre rocheuse que l'on va longer sur une distance d'environ 1 km. Dans ses parties médiane et haute, elle prend une allure sublime avec le sentier qui suit exactement la base du rocher, lui-même truffé de grottes et même d'un puits d'où jaillit la lumière du jour pénétrant par le haut ! Au moment où cette main courante naturelle s'estompe, on arrive dans un petit chaos calcaire où l'on semble déranger l'érosion en plein travail. Quelques cairns marquent le chemin dans les cailloux et l'on trouve juste au dessus la pente douce herbeuse du plateau sommital. Ici, plusieurs sentes partent dans de multiples directions. Bien suivre celui montant à droite qui permet d'atteindre le Sommet du Pinet en rejoignant la crête.

Du sommet, rester sur le fil des crêtes du Pinet que l'on suit plein Sud. Une trace assez visible permet d'évoluer facilement tout en flirtant avec le vide, mais parfois quelques lapiaz viennent troubler cette quiétude et obligent à jouer à "saute moutons" de pinacles en pinacles (mais gare à la chute !). Quoi qu'il en soit, des marques bleues balisent bien l'itinéraire à suivre. La crête desRochers du Fouda Blanc se termine par le sommet de la Roche de Fitta (1737 m) d'où l'on attaque la redescente vers le Nord-Est pour retrouver le habert de St Vincent. Le chemin de retour est alors identique à celui de montée en empruntant à nouveau le Pas de l'Echelle et le vallon de Pratcel.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Du sommet du Pinet, la vue sur le Granier est stupéfiante !

Le Mont Outheran fait face au Pinet.

L'étendue des Hauts de Chartreuse dans leur partie Nord.

De retour par les crêtes.

les commentaires Voir le commentaire