Col de la Grande Vache - par le Cul de Lampe et le Belvédère de Nonne

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Chartreuse

Pas de sommet au programme ici mais plutôt une rencontre très intime avec le massif. C'est dans une solitude sans doute totale que la Chartreuse découvre dans ce secteur ses forêts profondes, ses innombrables petites falaises et tous ses habitants, mouflons et chevreuils s'offrant par dizaine au regard, alors que les plus célèbres hôtes de la montagne, les moines, se font plus discrets autour des bâtiments imposants de la chartreuse de Curière. Pistes défoncées par les grumiers et boue quasi éternelle font également partie de la personnalité du massif, et le randonneur ne peut s'y tromper.

Itinéraire

Du parking une piste monte sur la droite de la petite route forestière de la Charmette. Elle serpente dans les bois jusqu'au belvédère de Nonne (1198 m).

Le cheminement continue alors en direction du sud ouest par un large sentier bien balisé par le Parc. Quelques arbres abattus encombrent le passage mais on découvre bientôt les falaises et gros pierriers du passage du Cul de Lampe.

Le paysage devient plus minéral et le chemin se fait étroit et remonte plus franchement le long des hautes dalles pour mener assez vite à l'entrée des alpages de la Grande Sure. Le sentier s'écarte des lapiaz et contourne une grosse butte boisée pour venir à la rencontre du col de la Sure (1675 m) à travers les prés zébrés de sentes que laissent les vaches à l'estive. Le col de la Grande Vache est à cinq minutes plein Est et découvre un bon chemin qui redescend en longeant de plus ou moins près les falaises du Mollard de la Grande Vache. Laissant à droite le passage rocheux du col de la Petite Vache, la trace rejoint au niveau d'une clôture le col de la Charmille (1605 m).

Un petit chemin tombe en face dans la forêt et retrouve par de nombreuses épingles les grosses cicatrices laissées dans les bois par les engins forestiers. Le chemin de la Petite Vache, boueuse à souhait, trace sa route dans le vallon le long du ruisseau et c'est ici que les ongulés sont nombreux et se laissent voir à chaque instant.
Plus bas (980 m) le chemin retrouve la petite route forestière, il ne reste alors plus qu'à revenir sur la gauche pour retrouver le parking 20 minutes plus tard, non sans avoir découvert au passage deux ouvrages saisissants, les tunnels creusés dans la roche de la Galère et des Agneaux.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


La chartreuse de Curière.

Le passage du Cul de Lampe.

La belle barre rocheuse entre les cols de la Petite et de la Grande Vache.

Chamechaude depuis le col de la Grande Vache.

Charmant Som, Dent de Crolles et Belledonne depuis le col de la Grande Vache.

les commentaires je réagis