Balcon de Perquelin - par la Dent de Crolles et le sangle de Barrère

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Chartreuse

Dans les profondeurs de son vallon creusé par la Guiers Mort, le petit hameau de Perquelin est une sorte d'enclave de la civilisation aux frontières d'une zone où la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse cherche à faire valoir ses droits. C'est donc un point de départ tout trouvé pour pénétrer rapidement dans ce monde mystérieux. Le balcon de Perquelin est un itinéraire extrêmement varié, parfois surprenant, relativement long et s'adressant à des marcheurs aguerris et habitués aux passages escarpés et aériens. Le sangle de Barrère évoluant au dessus de grands à pics n'est jamais très technique, mais nécessite un pied sûr et ne doit pas être entrepris en cas de présence de neige; il en va par ailleurs de même pour le passage du Pas de l'Oeille.

Itinéraire

Redescendre sur environ 500 mètres la route empruntée en voiture et repérer à gauche, juste avant le ruisseau Giclard, un chemin montant dans un vaste pré. Il ne tarde pas à dessiner quelques larges lacets tout en entrant dans les bois. Bien qu'il marque ensuite une longue traversée il n'en est pas moins ascendant. On finit par déboucher au pied des pentes Est du Roc d'Arguille dont les falaises dominent d'ailleurs joliment, puis on atteint le col des Ayes où les beaux alpages viennent trancher avec la forêt traversée jusque là.

Du col des Ayes, suivre le GR 9 (également GRP Tour des Petites Roches) qui s'élève sur le bord Nord de la grande pente de la Dent de Crolles. Au moment où le GR 9 bifurque sur le gauche pour amorcer sa traversée vers le Trou du Glas, ne pas le suivre mais poursuivre le montée pleine pente (cairns), toujours par des lacets assez sévères en direction du pied des parois. Avant de buter sur les premiers rochers, le sentier s'oriente vers la droite pour longer la falaise jusqu'à venir trouver la combe du Pas de l'Oeille dont l'attaque est matérialisée par une grotte assez ample pouvant servir d'abri. ici commence l'ultime "vraie" montée de la journée dont le passage le plus raide sur un petit ressaut rocheux est facilité par la présence d'un câble. On atteint ainsi assez rapidement le fameux "Oeille" (l'aiguille rocheuse) qui symbolise la sortie sur le plateau sommital de la Dent de Crolles dont le sommet s'atteint ensuite en 5 minutes.

Redescendre par le même itinéraire en s'arrêtant juste un peu au dessus de l' "Oeille" et repérer à droite (en descendant) une sente bien visible filant vers le Nord. C'est là que s'amorce le sangle de Barrère : Sans être jamais vraiment difficile cet itinéraire évolue principalement à l'horizontal, en pleine paroi, sous le bastion supérieur de la falaise Ouest de la Dent de Crolles. Autant dire que la vigilance est donc de mise dans tout cette partie de la randonnée. On chemine ainsi sous de magnifiques dalles de calcaire dont la verticalité ajoute au vertige procuré par le vide aboyant sous les pieds. Après une petite remontée, le sentier commence une légère descente qui rejoint finalement le GR 9, juste avant qu'il ne débouche lui-même au bas du plateau de la Dent.

Suivre le GR 9 afin d'engager la traversée des Hauts de Chartreuse à travers sous-bois aérés, prairies et lapiaz. Une haute barre rocheuse griffe dans la largeur cette partie de la réserve et seul un petit point de faiblesse à son extrémité autorise le passage qui est rendu plus confortable par la présence d'une passerelle en bois. Poursuivre plus loin à travers les gros rochers et les profonds trous du Chaos de Bellefont qui laissent ensuite la place aux superbes alpages du col de Bellefont au dessus desquels trône magistralement la Lance sud de Malissard. Traverser au pied de la large pente du col pour rejoindre la jolie cabane de Bellefont.

Descendre depuis la cabane sur le col de la Saulce d'où un chemin souvent boueux dévale la forêt avant de couper successivement les ruisseaux de la Saulce, de Bellefont puis du Guiers Mort (large pont) tout en bas. Il ne reste alors plus qu'à suivre la large piste et ses deux grands virages sur 1 km avant de retrouver le parking.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Le riant col des Ayes.

Le ravin en bordure du col des Ayes.

Le passage rocheux dans la montée au Pas de l'Oeille.

La fameux Oeille !

Au début du sangle de Barrère, la partie la plus impressionnante.

Le sangle de Barrère, une esthétique et confortable horizontale en pleine falaise.

Le superbe sangle de Barrère.

La passerelle à franchir avant d'entrer dans le chaos de Bellefont.

L'étonnant chaos de Bellefont.

La belle Lance Sud de Malissard et le col de Bellefont.

les commentaires je réagis