Moucherotte - face Est

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Vercors

A observer le fameux Moucherotte depuis Grenoble, on ne soupçonne pas qu'un itinéraire puisse cheminer dans son versant Est dont l'apparente verticalité devrait dissuader la moindre ambition de marcheur… Et pourtant. En se promenant 1500 mètres au dessus de la ville, sur un terrain certes raide mais loin d'être terrifiant, avec pour seule compagnie les chamois et les pins, on se dit qu'il fait bon s'envoler loin du tumulte urbain. Cette randonnée est toutefois réservée à des personnes au pied alpin et ne craignant pas l'usage des mains pendant le parcours.

Itinéraire

Dans l'épingle de la route, repérer le panneau directionnel et descendre par ce chemin ainsi balisé. Le sentier de la Vie (c'est son nom) ne tarde pas à stopper sa descente pour amorcer une traversée vers le Sud, passant d'abord par le Trou de Poussebou puis se poursuivant à travers le bois de Poussebou. Continuer ainsi dans cette forêt qui s'épaissit et se raidit au fil des pas en suivant les directions de la Grotte Vallier. Parvenu au pied d'une barre, on trouve un câble permettant le franchissement d'une zone à la fois rocheuse, terreuse et humide. Bien que l'équipement soit bon, le terrain que l'on remonte est glissant et la vigilance est de mise (la grotte Vallier s'atteint en laissant la partie câblée à main gauche et en remontant le raide pierrier qui s'élève droit devant). Au sommet de cette difficulté on retrouve le sentier qui se prolonge jusqu'à atteindre une épaule juste à côté de Château Bouvier.

Des marques jaunes bien visibles prennent alors le relais du balisage et permettent d'amorcer sereinement la rude montée de la face Est du Moucherotte. Les premiers pierriers laissent rapidement la place à un terrain où se succèdent dalles rocheuses et talus herbeux. Quelques courts ressauts de calcaire viennent faire parfois obstacle au cheminement et obligent à quelques pas d'escalade facile. Les quelques pins accrochés ça et là ajoutent une note supplémentaire à l'incongruité du paysage ambiant. A l'approche des crêtes, on remonte un dernier couloir avant de longer le pied de l'ultime barre rocheuse sur la droite et de venir trouver facilement le fil de la crête et enfin la table d'orientation qui matérialise le sommet du Moucherotte.

La descente s'effectue par le GR 91 en suivant la direction de St Nizier-du-Moucherotte et passant d'abord devant l'abri du Moucherotte , juste sous le sommet. Au croisement du Roc de Bataillon, prendre à droite le sentier écologique zigzagant sous les Trois Pucelles. Au cours de la descente, un carrefour sème le doute : ne pas continuer dans sur le même axe (direction de "la Roche" / panneau), mais marquer un nouveau virage à droite et poursuivre ainsi jusqu'au parking inférieur du tremplin de saut à skis. On regagne la voiture en traversant ce grand terre-plein puis en suivant la petite route qui retrouve très vite l'épingle dans laquelle on s'est garé.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Le câble permettant de se hisser hors des bois représente la première difficulté rencontrée.

La face Est du Moucherotte est une succession de gradins et ressauts dont le franchissement est assez ludique.

L'évolution se déroule tout le long à l'aplomb de Grenoble ; ambiance garantie !

les commentaires Voir le commentaire