Tête Chevalière - par les Pas de l’Aiguille et de l’Essaure

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Vercors

Des différents secteurs du Parc du Vercors, le Trièves présente un relief parmi les plus tourmentés. Le regard ne s'ennuie jamais ici, balayant de nombreuses perspectives complexes tant sur les contreforts du massif que sur ses vastes Hauts Plateaux. Le cheminement se met à l'unisson de cette ambiance tortueuse, se glissant dans les infractuosités de la Forteresse pour en apprécier toute la personnalité.

Itinéraire

Remonter la piste toute refaite à neuf jusqu'au parking du Pas de l'Aiguille. Les vingt cinq minutes que ce tronçon nécessite passent vite grâce aux vues bucoliques qui entourent le vallon.

Le sentier grimpe plus nettement en entrant dans les bois, bien tracé il permet de rallier le Pas de l'Aiguille presque sans s'en rendre compte. Sur le haut le chemin devient pierreux et un peu fuyant, il nécessite un peu d'attention alors que l'on est plutôt tenté de regarder les barres rocheuses de l'autre côté du ruisseau où s'ébattent souvent de nombreux chamois.

Les alpages des Hauts Plateaux font suite à cette montée et renouvellent l'ambiance en proposant une trace se faufilant dans les herbes jusqu'au refuge de Chamailloux.

Derrière le refuge un chemin part sur la gauche et va retrouver l'abreuvoir pour vaches bien visible d'en face. La sente poursuit en lisière de forêt puis descend sur la droite dans la combe Chevalière où paissent tranquillement les bovidés, cachés des promeneurs qui s'égaillent sur le plateau. Arrivé presque en bas de la combe, des sentiers tracés par les animaux remontent d'abord à travers bois puis dans les prés vers une échancrure bien marquée sous la Tête Chevalière. La pente soutenue mais brève se remonte à vue pour déboucher dans un pierrier parsemé de marmottes. En poursuivant sur la gauche on ne tarde pas à rallier le sommet marqué par un énorme cairn.

La trace se laisse ensuite glisser le long des crêtes herbeuses en direction de la vallée de Combeau jusqu'à rencontrer un passage de lapiaz nommé "les Pierriers" sur la carte Ign. Le chemin est alors bien marqué et amène en direction du petit abri de l'Essaure. A cinq minutes au dessus de l'abri le Pas de l'Essaure est bien visible sur la gauche, au pied d'un petit rognon rocheux.

La descente est un peu plus soutenue dans les arbres au niveau du ruisseau de l'Essaure, elle coupe un premier chemin d'exploitation et poursuit sa descente jusqu'à une deuxième piste qu'il faut alors suivre sur la gauche pour enjamber le torrent des Arches. Après un coude sur la droite, le parcours continue par la gauche de façon rectiligne jusqu'à l'embranchement avec le chemin qui monte gentiment au Bissard. Le sentier contourne ce petit sommet en parcourant des prés puis les bois pour redescendre sur les premières maisons du village de Chichilianne. Ne reste alors plus qu'à suivre le parcours sportif sur la gauche tout du long jusqu'à ce qu'un petit chemin parte dans un talus rejoindre la route D7b de Donnière que l'on doit longer un quart d'heure pour retrouver le parking de Richardière.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


La bonne montée au Pas de l'Essaure permet l'accès aux Hauts Plateaux.

Le sommet de la Montagnette s'étire au-dessus des Hauts Plateaux.

Depuis les crêtes de la Tête Chevalière avec, dans l'ordre des plans, le Platary, le Dévouly et les Ecrins.

Le Grand Veymont se dresse derrière le profond sillon que dessine le vallon du Pas de l'Aiguille.

Les magnifiques Hauts Plateaux du Vercors, la plus grande réserve naturelle de France métropolitaine.

Le Mont Aiguille, figure omniprésente dans cette région du Vercors - Trièves.

les commentaires je réagis