Arcanier - boucle par la Tête du Vet

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Ecrins

Avancé au dessus des vallées de la Bonne et de la Malsanne et dominant de plus de 1700 mètres le village d'Entraigues, l'Arcanier est un sommet qui se mérite. Bien sûr, ce type de balades affichant un tel dénivelé séduira en premier les aficionados de l'effort et les esthètes du jarret profilé. Pourtant, un autre aspect qui, nous l'espérons, n'échappera pas non plus à ces derniers, mérite d'être souligné lorsqu'on recommande pareils itinéraires de randonnée. Il s'agit de cette douce sensation de se sentir et de se voir s'élever, le temps d'une journée de marche, à travers les différents étages montagnards. De passer des prés tout juste fauchés dans la vallée à la forêt, gagner les alpages et rejoindre le monde minéral des hautes pointes. De capter des odeurs changeantes, de fouler des terrains variés… Et que vouloir de plus quand une ascension sème au détour d'une brèche l'inattendu lac Gary qui vient, par sa seule contemplation, rafraîchir toute la mécanique du marcheur ? Pourtant une balade de neuf heures réserve forcément encore bien d'autres surprises qu'il vous faudra aller découvrir par vous-mêmes.

Itinéraire

Des Doras, remonter d'abord par une petite route puis un chemin pour trouver le lieu-dit Clapier Noir. Continuer à plat et passer un pont après lequel il faut tourner à droite et s'engager à travers une aire de débardage en tenant la gauche (ne pas monter le long du ruisseau). On remonte ainsi par une sorte de trouée qui constitue la partie avale de la Combe Chaux et subitement le sentier part sur la droite dans les bois tout en pénétrant à l'intérieur de la zone centrale du Parc Nationale des Ecrins. Il ne tarde pas à annoncer ce que seront les 800 prochains mètres de dénivelée : une rude montée en forêt.

Vers 1680 m, on découvre un bel alpage flanqué sous la haute ligne de crête escarpée issue du Pic Vert et abritant la cabane des Drayes. Passée la cabane, franchir deux combes de ravinement et reprendre l'ascension de plus belle dans une végétation plus florale mais très dense. On rejoint le col Blanc (2124 m) entre la Roche Moutte et la Tête du Vet d'où l'on file vers l'Est-Nord-Est d'abord dans un pré puis dans la caillasse pour atteindre la brèche de Gary environ 350 mètres plus haut et déjà bien visible depuis le col. Spectacle fabuleux que de découvrir sur l'autre versant de cette brèche le lac Gary, niché aussi loin au dessus des vallées (possibilité de le rejoindre en 5mn, mais il faudra ensuite remonter à la brèche...).

De la brèche Gary, grimper à droite en suivant l'arête soit par son fil, soit par son flanc droit pour venir gagner le petit plateau herbeux et fleuri du sommet de l'Arcanier (ce passage d'arête n'est ni très difficile, ni très vertigineux mais nécessite quand même de l'attention, surtout après une telle montée, car toute chute pourrait se révéler fâcheuse…).

Redescendre par le même itinéraire jusqu'au col Blanc et remonter par l'esthétique crête mi-rocheuse, mi-herbeuse menant à la Tête du Vet (2184 m) dont seule l'antécime (2162 m) est matérialisée par un grand cairn. Depuis ce magnifique belvédère deux options sont possibles :
-Soit rester sur le croupe herbeuse descendant vers le Nord-Ouest directement sur le Jas des Agneaux.
-Soit descendre droit dans les raides pentes herbeuses mais à condition d'être sûr de tenir une direction Sud-Ouest afin de retomber sur le sentier balisé qui passe environ 200 mètres plus bas et d'éviter la zone de barres rocheuses située à l'Ouest sous le sommet. On emprunte alors un joli sentier traversant en pleine pente sous ces mêmes barres et permettant de regagner là aussi le Jas des Agneaux.

Descendre en tirant légèrement sur la droite dans le pré situé sous le Jas des Agneaux pour retrouver un sentier balisé descendant dans la vallée. Il présente les mêmes caractéristiques que celui emprunté le matin, c'est-à-dire de nombreux lacets sinuant à travers une forêt raide et dense. On finit par retrouver des habitations au lieu-dit "Dessous la Roche", puis la voiture en terminant la descente par la petite route goudronnée.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Zone de pâture prétexte à une petite pause.

Paysage du Valbonnais.

Arrivé au Col Blanc.

Le lac Gary depuis la brèche Gary.

Le sommet de l'Arcanier.

La crête du Vet.

La crête du Vet.

Dans la descente à flanc de pente.

les commentaires je réagis