Refuge de la Selle - par le vallon du Diable

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Ecrins

Comme un grand nombre de ses homologues du massif, le refuge de la Selle est assis au fin fond de son vallon, là où le domaine de la randonnée vient doucement laisser la place à celui de la haute montagne. Et question haute montagne, on n'est pas déçu ! Le Râteau et les Têtes du Replat se chargent de fermer le cirque glaciaire de la Selle, alors qu'en se retournant vers l'itinéraire parcouru on s'émerveille face à l'Aiguille du Plat de la Selle fièrement élancée vers le ciel. La meilleure façon de s'imprégner des lieux reste encore d'y passer la nuit.

Itinéraire

Du parking, suivre le sentier se rapprochant du torrent du Diable que l'on ne tarde pas à franchir pour en remonter la rive droite (dans le sens orographique). L'itinéraire est ensuite des plus simples : Il s'agit de remonter l'intégralité du superbe vallon de la Selle (également appelé vallon du Diable). Au fil de la montée, on est amené à couper tous les ruisseaux dévalant en cascades l'abrupt versant Sud du plateau glaciaire du Mont-de-Lans et alimentant le torrent du Diable. Déjà les hautes montagnes du fond du cirque de la Selle pointent le bout de leur cime : Têtes du Replat , Pointes de la Selle, ainsi que les faces Nord des aiguilles du Soreiller.

A partir de 2350 m, le terrain se redresse en rencontrant l'ancienne moraine du système glaciaire de la Selle. On finit par atteindre le refuge après quelques lacets encore un peu plus raides dans des pentes herbeuses.

Nota : Il est possible de bivouaquer sur le replat situé à 5 minutes au dessus du refuge en direction du glacier.

La descente s'effectue par le même itinéraire.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


En remontant le vallon du Diable, la Tête du Replat fait son apparition.

On passe au pied de nombreuses cascades issues du glacier du Mont-de-Lans.

Quelques névés perdurent jusque tard dans la saison.

Les derniers lacets sous le refuge de la Selle.

La vue depuis les fenêtres du refuge est sublime.

Le soleil se couche sur les hautes cimes dominant le glacier de la Selle.

L'Aiguille du Plat de la Selle au coucher du soleil mérite à elle seule un bivouac.

les commentaires je réagis