Tête des Chétives - boucle par le lac Labarre

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Ecrins

Sans être tout à fait comparable aux rues de Die un jour de fête de la transhumance, l'itinéraire parcourt des pentes herbues très fréquentées par les brebis. C'est dire qu'aucune difficulté technique ne viendra contrarier ici le randonneur dans son parcours vers le lac Labarre puis vers le sommet débonnaire et verdoyant de la Tête des Chétives. En revanche, la variante de descente par les vallons de Cumina puis de Valsenestre est rude. Hors sentier elle s'adresse à des randonneurs déjà aguerris.

Itinéraire

Rentrer dans le hameau de Valsenestre pour trouver très vite sur la gauche la variante du GR 54. Le sentier s'élève alors doucement en balcon au dessus du Béranger puis plus franchement le long du ruisseau de la Fayolle où quelques marches aménagées tiennent le sentier contre le versant de la montagne. Vers 1600m le chemin débouche dans les alpages pour grimper jusqu'à la cabane de Combe Guyon à travers prés. Il traverse alors la combe et remonte durement sur son autre versant un sentier en terre jusqu'au lac Labarre (2393 m).

Le sentier rejoint quarante mètres plus haut le col de la Romeiou. On le quitte alors pour remonter les pentes d'herbe de la crête qui monte sur la gauche jusqu'au sommet de la Tête des Chétives.

Revenir au lac Labarre par le même itinéraire puis remonter à vue au milieu des cailloux le rognon côté 2544 m. Du haut de ce petit belvédère l'ensemble du vallon de Cumina est bien visible : on y descend par de raides pentes en herbe pour le traverser en direction du Pas de l'Aiguille le long de sentes tracées par les brebis. Le Pas se franchit sans aucune difficulté et découvre un second vallon: le vallon de Valsenestre. D'autres alpages pentus tombent jusqu'à la cabane du Vallon (1978 m) d'où un chemin bien tracé redescend sur Valsenestre en passant sous de gros blocs puis en suivant le cours du Rif.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Tête des Chétives

Tête des Chétives

les commentaires je réagis