Mont d'Armenaz

Randonnée pédestre Randonnée pédestre dans les Bauges

En plein cœur de la Réserve Naturelle des Bauges, le Mont d'Armenaz (ou l'Armène comme disent les locaux) est une montagne qui peut se vanter de posséder plusieurs atouts que bien d'autres, parfois plus illustres, ne parviennent à rassembler. Cependant qu'on chemine au milieu des hardes de chamois on s'émerveille de la beauté du site où les prés profitent de la moindre accentuation de la pente pour se changer en roche. Ce même calcaire, d'ailleurs, qui estomaquera par ses cannelures sans fin quiconque se sera donné le temps de se hisser au col à partir duquel la notion de vertige se retrouve seule à décider de la conclusion à donner à cette longue montée : Pécloz ou Armenaz. Les plus aguerris pourront opter pour le premier, mais comme les autres, il leur faudra tout de même gravir le second pour boucler le tour de ces superbes alpages qui, il y a encore peu, étaient voués à disparaître sous les vernes mais qui sont aujourd'hui considérés comme sauvés grâce à la réintroduction d'un troupeau de génisses.

Itinéraire

Du parking, prendre la petite route montant en épingle en direction de la chapelle Notre-Dame de Bellevaux. Après un replat occupé par quelques vestiges religieux, franchir un pont et tourner à gauche en suivant un large chemin jusqu'à la chapelle. Poursuivre par le chemin évident s'élevant en sous-bois et gagnant rapidement de grandes clairières où paissent de nombreuses génisses. Les ruines d'un ancien hameau brûlé par les allemands pendant la seconde guerre mondiale viennent ponctuer l'itinéraire avant que ce dernier ne se mette à grimper plus franchement le long de la Lanche de l'Armène (vallon étroit creusé par les monumentales avalanches de l'hiver). En venant buter contre une zone raide de ce terrain raviné, le sentier bifurque sur la gauche pour marquer une longue traversée, puis quelques lacets, avant d'atteindre le replat de l'alpage d'Armène d'où se dressent juste au dessus le Pécloz et le Mont d'Armenaz.

L'itinéraire est alors évident puisqu'il consiste en la remontée des belles pentes d'herbe pour rejoindre le col (2010 m) situé entre ces deux sommets, et rendu Ô combien plaisant grâce à la présence des chamois, nombreux et si peu farouches dans ce secteur. Le col réserve à son tour de belles surprises : il dévoile d'abord l'itinéraire aérien menant au Mont Pécloz (variante courte mais réservée aux marcheurs expérimentés) qui se faufile entre rochers et gradins herbeux. Mais il révèle aussi, sur son versant Nord, abritées par l'énorme falaise de la face Est du Pécloz, d'incroyables cannelures de calcaire ressemblant à de vertigineux toboggans hauts de plus de 500 mètres. Remonter sur la droite le long de l'arête de l'Arpette, parfois en bordure de précipice, pour gagner en 30 minutes la croix du Mont d'Armenaz et profiter d'un très joli point de vue sur le Beaufortain et le Mont Blanc, pour ne citer que ces deux là.

Depuis le sommet, redescendre de quelques mètres par le même itinéraire, puis basculer vers le Sud dans la pente en restant sur une espèce de croupe séparant la face Ouest de la facette Sud-Est. On finit par tomber sur une sorte de col-replat (1813 m) d'où un sentier prolonge plus gentiment la descente en filant vers l'Ouest avant de rencontrer le chalet des gardes de la réserve naturelle. De cette butte, une très brève descente permet de retrouver le sentier plus tôt emprunté et ainsi de finir la journée par le même itinéraire qu'à la montée.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


La chapelle que l'on rencontre au début du parcours.

Mont Pécloz (gauche) et Mont d'Armenaz (droite).

Les chamois sont très nombreux dans la réserve du Parc des Bauges.

Au col, un sentier permet également d'accéder au Pécloz.

Le col situé entre le Pécloz et l'Armenaz dévoile un incroyable "toboggan" haut de 500 mètres.

La jolie crête herbeuse menant au sommet du Mont d'Armenaz.

La croix du sommet de l'Armenaz avec le Mont Blanc en toile de fond.

Les grands alpages dans la descente du Mont d'Armenaz.

les commentaires Voir le commentaire