Pic du lac Blanc - par le lac du Serpent

Randonnée pédestre Randonnée pédestre Cerces

Le massif des Cerces est souvent connu au travers de sa vallée la plus illustre, la Clarée. Même si cette dernière présente des charmes indéniables il serait dommage de se cantonner à ce périmètre très fréquenté. Le Pic du lac Blanc offre une belle occasion de découvrir les entrailles rocheuses délaissées du massif et de faire face à la Barre des Ecrins qu'on croit pouvoir toucher du doigt depuis le sommet.

Itinéraire

Du parking des Chalets de Fontcouverte, revenir le long de la route pour repasser le pont et trouver sur la gauche la variante du GR 57 qui mène aisément au refuge du Ricou (2115m), à la sortie de la forêt. Du refuge le sentier se redresse et grimpe à travers prés pour couper le GR de Pays du tour du Mont Thabor et atteindre la lac Laramon (2360m). Le sentier reste en rive droite du lac et part retrouver un second point d'eau, moins fréquenté, le lac du Serpent (2448m).
Cet endroit marque la fin de la verdure pour ouvrir sur un monde uniquement minéral. Le cheminement se poursuit toujours en rive droite pour surmonter un petit ressaut et accéder à un grand champ de gros blocs, coincé entre deux reliefs en sombres rochers. Des cairns aident à la traversée et lorsque le paysage commence à s'ouvrir, il est temps de repérer sur la droite la sente qui remonte dans les cailloux au col du Grand Cros (2848m). De ce point on atteint le Pic du lac Blanc en suivant au mieux entre les rochers sur la gauche la crête des Gardioles.

Du sommet, après avoir fait un tour complet du beau panorama qui s'ouvre sur l'intérieur du massif (Rocher Blanc, Rocher de la Grande Tempête…), le regard se porte spontanément sur la Barre des Ecrins. Dans sa direction part depuis le sommet la crête de la Cula qu'on rejoint en une courte traversée de pierrier sous les gros blocs sommitaux. Cette crête d'abord rocheuse devient plus herbue à mesure qu'elle perd de l'altitude, jusqu'à retrouver les alpages des Gardioles qu'il suffit de redescendre au milieu des ruisseaux pour atteindre le GR de pays du tour du Mont Thabor. Le GR revient en balcon au point de croisement rencontré à la montée entre lac Laramon et refuge du Ricou : ne reste alors plus qu'à revenir sur nos pas pour retrouver plus bas le refuge puis les chalets de Fontcouverte.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, ils fera appel à un professionnel de l'encadrement.


les commentaires je réagis