Mont Margériaz - par le Golet de l’Agneau

Randonnée pédestre Randonnée pédestre dans les Bauges

Composé d’un long parcours de crête, cet itinéraire offre de belles vues sur les massifs des Bauges et de la Chartreuse. Mais il vaut essentiellement pour le passage ludique du Golet de l’Agneau où câbles, échelles et mains courantes permettent d’atteindre sans difficulté le sommet à travers une faille dans le rocher.

Itinéraire

Remonter la route du village et prendre la deuxième à droite, une petite impasse desservant des parkings qui continue sous forme de chemin pour retrouver d’abord à travers un petit bois puis dans les prés le hameau des Bouvards.

Couper la route pour continuer la montée à travers le petit groupe de maisons et prendre la piste qui remonte en faisant un large virage vers la droite juste avant le pylône.

Suivre alors un bon sentier qui passe bientôt devant le chalet de Noire Combe, à l’abandon. Ignorer les autres sentes et poursuivre alors par la piste qui continue sur la gauche du bâtiment. Quand elle s’approche d’une clairière, il est temps de prendre la sente qui monte sur la droite longer ce pré pour retrouver à découvert le GR de Pays du Tour des Bauges, bien balisé. Le suivre sur la gauche jusqu’à trouver un panneau indiquant «Sous les Carres 1264m ».

Remonter alors la piste de ski en restant à l’orée des bois sur la droite pour ne pas manquer un petit poteau qui indique un sentier sous les bois à droite, il est marqué par de vilaines traces jaune vert et rouge. Déboucher alors dans la magnifique clairière des Carres et suivre la petite trace qui la traverse et rejoint les bois où le relief s’avale facilement grâce à un beau tracé dans une pente plus forte.

Quand les arbres disparaissent, le sol devient caillouteux puis plus haut encore un peu plus fouillant. Lorsque la pente s’adoucit le sentier vire vers la gauche et on peut apercevoir les câbles qui mènent au passage spectaculaire de cet itinéraire. Prendre pied sur une large crête pour rejoindre à droite, face à un gros promontoire, l’échelle qui amène au Golet de l’agneau. Câbles et mains courantes rendent le passage encore plus facile qu’il ne le serait sans elles pour entrer dans la faille qui amène juste sous le sommet que l’on atteint en quelques enjambées à travers de magnifiques lapiaz.

Redescendre plein sud le long des crêtes du Roc de Margériaz puis de celles de la Montagne de la Balme et de la Couleuvre. Quand le sentier principal part faire un tour sur la gauche dans les alpages, rester le long du relief pour descendre directement sur le col de la Verne (1517m).

Un bon et long chemin marqué GR de Pays Tour des Bauges ou GR 96 d’autres fois (jaune et rouge ou blanc et rouge donc) descend alors jusqu’aux Chavonnes, et retrouve en contournant à ras la façade d’une belle bâtisse une large piste qui revient au nord, passe d’abord le long d’une ferme et court dans les bois, à plat.

Passer les fermes du Sauget puis du Fornet pour arriver à un croisement où s’entassent de nombreux et énormes engins de chantier, au lieu-dit la Labiaz. Contourner la maison et descendre par la piste sur la gauche retrouver le chemin qui mène aux Mermets en longeant les bois. Au croisement des Mermets, suivre la route sur la gauche, elle descend sur la Combe et le parking de départ.


Le Roc de Margériaz vu depuis le hameau de la Combe.

Le Golet de l'Agneau et son échelle.

La sortie de la faille, juste au dessus du Golet de l'Agneau.

Quelques mètres sous le sommet du Mont Margériaz.

Un long parcours de crête découvre la jolie station des Aillon.

Juste avant le col de la Verne, vue sur les pentes de la Couleuvre.

les commentaires je réagis