De Jarrie à Montchaboud

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Belledonne

Depuis la gare de Jarrie jusque sur les hauteurs de Montchaboud vous aurez le loisir de contempler de magnifiques panoramas (Connex, pays vizillois, Belledonne…).

Itinéraire

De la gare de Jarrie prendre la direction Montchaboud. Après le poteau Basse-Jarrie monter l’allée de la Croix de Vue qui devient un bon chemin. Passer à la Source, La Longanie, les Claies et arriver à la Croix de Vue. Laisser la direction de Vizille à droite et continuer sur Montchaboud par un large chemin (vue sur Vizille, le Taillefer et la vallée de la Romanche).

Arrivé à Montchaboud, au lavoir, prendre à gauche la direction les Vernes. Suivre à gauche un chemin dans les prés. (A la cote 600 panorama à 360°).Descente rapide par un chemin forestier jusqu’à Palleine puis le Rampeau (vue sur Haute-Jarrie et le château de Bon Repos).

A Rampeau – Descendre à la Combe, prendre la rue à gauche (maisons anciennes en cailloux roulés). Revenir à Basse-Jarrie par un large chemin à flanc passant à Bouchassey qui remonte aux Claies puis reprendre l’itinéraire de montée jusqu’à la gare de Jarrie.

Histoire :
Jarrie la gare du pétrole vert

Si aujourd’hui Jarrie rime avec industrie : en 1876 lorsque la société PLM construit la gare sur la ligne Grenoble Marseille, la basse Jarrie n’existe pas .il n’y a que la gare. Mais elle va bien vite développer une activité surprenante. Elle devient rapidement la gare du foin. En 1875 il n’y a pas encore d’automobiles. Le monde ne vit que grâce au cheval :100 000 à Paris , plus de 20 000 à Lyon et Marseille et tous mangent du foin leur aliment principal. La Matheysine, l’Oisans et le sud grenoblois produisent du foin qui, amené à la gare est bottelé par une botteleuse à vapeur en bottes de 500kg (comme aujourd’hui) puis chargé sur des wagons avec une grue et enfin expédié vers les grandes villes. Le déclin est intervenu après la guerre de 14-18, lentement broussaille et bois ont envahis les près en terrasse que l’on devine encore partout sous le couvert des grands arbres.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


IMG_2226.JPG

echirolles vizille 3

itinéraire.JPG