Le Sappey en Chartreuse

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Chartreuse

Au départ du Sappey-en-Chartreuse, entre forêts profondes, falaises calcaires et alpages, sous le regard bienveillant de Chamechaude, plus haut sommet du massif de Chartreuse, cette belle randonnée donnera un très bel aperçu de la grande diversité des paysages et des écosystèmes de la commune du Sappey-en-Chartreuse. Elle séduira tous les randonneurs, grands et petits, chevronnés ou débutants.

Itinéraire

Du parking, face à l'église, prendre la D 512 sur une centaine de mètres avant de s'engager à gauche sur le chemin de l'oie. Après 500 m, au calvaire des Bauches, bifurquer à droite vers le Mollard, puis traverser la route. Rejoindre un peu plus haut le réservoir. Là, le sentier bifurque à droite. Le sentier longe le bord supérieur de belles prairies jusqu'au lieu-dit « Le Churut » puis Montjalat qui rejoint le GR de Pays. Suivre pied de Valouse, et s'engager vers le Habert de Chamechaude dans une belle montée qui leur permettra d'arriver 320 m plus haut dans les prairies d'alpage, au pied de Chamechaude. Monter au-dessus du Habert et au croisement, prendre direction Emeindras de dessus. Après 1,5 km d'une forte descente qui peut être glissante par temps humide, on arrive au col de l'Emeindras. Prendre alors à droite la piste qui arrive à l'Emeindras de Dessous. Traverser une belle prairie et suivre la direction des Allières atteint 1,7 km plus bas. À l'intersection, prendre à gauche vers les Combes, puis la Croix du Rocher et enfin la Charmette qui permettra aux randonneurs de rejoindre le parking du départ.

PATRIMOINE HISTORIQUE :
Le fort du Saint-Eynard

Construit de 1875 à 1879, le fort de Saint-Eynard fait partie du système défensif de Grenoble.

Situé en crête à 1330 m d'altitude, sa fonction était de surveiller les accès à Grenoble d'une invasion venant du col de porte et passant au Sappey-en-Chartreuse. Mais suite au rattachement de la Savoie à la France en 1860, Il défendait surtout la vallée du Grésivaudan contre une invasion Italienne, grâce à la présence des 2 forts du Bourcet et du Mûrier. Le fort du Mûrier était protégé par le fort des 4 Seigneurs et le fort du Bourcet par celui de Saint-Eynard. D'une superficie de 2375 m² , le fort Saint- Eynard pouvait héberger 470 militaires pouvant vivre en autonomie. A la fin de la 2ème guerre mondiale, le fort est abandonné et se dégrade de plus en plus au fil des année, jusqu'en 1991, début des travaux de restauration qui se terminent en 2000. Aujourd'hui, le fort accueille le public et lui permet d'en découvrir toute son histoire militaire. Un restaurant et une buvette accueille les visiteurs dans un cadre exceptionnel.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


sous chamechaude.JPG

itinéraire.JPG