Le Gicon – en boucle par la cabane de l’Aup

Randonnée pédestre Randonnée pédestre dans le Dévoluy

Les amateurs de vertige savent que le Dévoluy offre d’innombrables opportunités de se confronter à des à-pics immenses, souvent au prix de cheminements escarpés voire dangereux. Le modeste Gicon fait exception à cette dernière remarque puisque ses sentiers d’accès par son accueillant versant Sud sont simples et bucoliques. L’itinéraire de montée ici décrit emprunte toutefois la trace en bordure de falaise afin de profiter au maximum des points de vue que cet itinéraire réserve, sans jamais exposer à un quelconque danger (à condition de rester raisonnable, bien sûr). Pour la descente, si le retour par le même versant reste évidemment possible, nous avons opté pour une variante « sauvage » qui permettra de changer radicalement d’ambiance en basculant hors sentier dans le versant Nord du Gicon dont on s’extirpera par un raide couloir à l’aplomb de la cabane de l’Aup. Une très jolie boucle de durée modeste et aux points de vue spectaculaires, un peu technique dans sa variante de descente, qui peut constituer une belle entrée en matière pour une découverte du massif.

Itinéraire

S’élever immédiatement au-dessus du parking par le sentier menant aux voies d’escalade. On rencontre rapidement une intersection où on laisse le chemin des grimpeurs pour prendre sur la droite (sentier non indiqué sur les cartes) une bonne trace venant couper une petite combe avant de grimper à travers la végétation de ce joli versant Sud. On ne tarde pas à rejoindre la bordure de la falaise du Piéroux, le long de laquelle la sente poursuit son ascension jusqu’au sommet du Gicon, faitage de ce vaste alpage.

La descente peut évidemment trouver de multiples variantes à travers les accueillantes prairies de ce large versant ensoleillé, cependant un cheminement allant moins de soi permettra aux plus aventuriers de réaliser une boucle digne de ce nom. Pour ce faire, continuer depuis le sommet le long de la ligne de crête en descendant jusqu’à trouver un point de faiblesse de la falaise. Plonger alors en versant Nord et rejoindre rapidement la croupe Nord du Gicon. On descend facilement jusqu’à une sorte de col d’où l’on bascule sur la droite (Est) dans une raide combe-couloir dominant la cabane de l’Aup. Dans sa partie médiane le couloir présente un rétrécissement que l’on négocie aisément par la rive droite qu’il est ensuite préférable de tenir jusqu’à la cabane de l’Aup.

Ne reste plus qu’à prendre la très bonne piste pastorale sur la droite sur environ 3,3 km pour retrouver le parking.


On sort rapidement de la forêt après le départ.

Une impressionnante faille en bordure de falaise.

Le vaste alpage du versant Sud du Gicon.

Le cheminement de montée constamment au bord de la falaise.

Un peu plus haut, en se retournant.

Le versant Ouest du Gicon à l'approche du sommet.

Depuis le sommet du Gicon le point de vue vers le Nord et sur le lac du Sautet est saisissant.

Début de la descente sur le versant Nord. On distingue très bien la croupe Nord ainsi que le couloir de descente qui s'ensuit sur la droite.

Le versant Nord du Gicon au cours de la descente "sauvage".

A l'attaque du couloir de descente droit sur la cabane de l'Aup visible dans le fond du vallon.

La cabane et le col de l'Aup depuis le fond du vallon, avant d'attaquer le retour par la piste.