Mont Granier - par le Pas des Barres et la Balme à Collomb

Randonnée pédestre Randonnée pédestre en Chartreuse

Au-dessus de Chambéry veille sur les Hauts Plateaux de Chartreuse une ultime sentinelle, le Mont Granier. Ce beau belvédère, hautement menacé par l'érosion et de fait tout autant menaçant pour les villages situés à son pied, peut être atteint à l'occasion d'une boucle qui traverse tour à tour forêt, alpage, barres rocheuses et pierriers. Mais la liste ne serait pas complète si l'on ne mentionnait pas la fameuse Balme à Collomb, une énorme cavité qu'il faudra traverser à la descente et au fond de laquelle fut découvert en 1988 rien d'autre que l'un des plus grands gisements d'ossements d'ours des cavernes du monde ! Cette variété de terrain assure indéniablement à cet itinéraire un intérêt multiple, auquel vient s'ajouter la vue panoramique offerte tout le long du parcours.

Itinéraire

Traverser le hameau pour suivre le GR 9 qui s'enfonce rapidement en forêt au-dessus des maisons. Assez large et un peu caillouteux, le chemin monte présente rapidement une assez forte déclivité et très peu de répit. Il finit par venir traverser le creux de l'étroite combe au plus près des rochers avant de sortir des bois et de gagner les premières pentes d'alpage qui annoncent le col de l'Alpette (1547 m).

Ne pas s'engager dans la dépression qui accueille la cabane de l'Alpette mais rester en haut pour suivre sur la gauche le chemin qui longe les barres qui gardent l'entrée du plateau du Granier. Le sentier se rapproche de plus en plus des petites falaises jusqu'à trouver un point de faiblesse qui lui permet d'en franchir le relief au Pas des Barres. Ce passage qui se présente sous la forme d'une cheminée, quoique court et bien équipé de câbles et de barreaux, représente le passage le plus technique de l'itinéraire et doit être entrepris avec prudence.

L'itinéraire continue alors longuement pour remonter le plateau de l'Alpette d'abord sous de petites falaises puis à travers un mélange de champs de lapiaz et de prés au milieu de petits résineux jusqu'à rencontrer, juste sous la crête, l'intersection " Alt. 1840 m" d'où part la descente pour la Balme à Collomb et à laquelle on reviendra plus tard. En continuant plein Nord, on rejoint le sommet qui se situe à 1,2 km de là et qui est matérialisé par une petite construction en béton. La croix du Granier, plus basse que le véritable sommet, se dresse quant à elle quelques centaines de mètres plus loin. Très gravement menacée par l'érosion de la falaise, il ne faut surtout pas vouloir la toucher ou s'en approcher de trop près, une fissure à l'issue fatale étant déjà à l'oeuvre... Nul besoin, donc, de courir le moindre risque pour bénéficier de ce superbe panorama sur le lac du Bourget, les Bauges et une bonne partie des Alpes du Nord.

Le retour s'amorce en reprenant le même itinéraire en longeant le rebord ouest du plateau. De retour au croisement "1840 m", monter de quelques dizaines de mètres pour atteindre la crête. Le sentier s'engage d'abord gentiment dans la face Ouest, toujours à la limite de la rupture de pente, en cheminant à travers de confortables banquettes herbeuses entre deux niveaux de falaises. En gagnant une vaste combe, le chemin finit par s'incliner très franchement dans les lacets en pierres fines qui mènent au pied de superbes aiguilles de calcaires. L'itinéraire bifurque alors complètement à gauche pour amorcer une nouvelle traversée sous d'impressionnants bombés de la parois avant de rejoindre un nouveau cirque s'ouvrant au Sud sur le Pinet. Après quelques nouveaux lacets, on tombe très vite sur la Balme à Collomb, la fameuse grotte aux ours des cavernes, que l'on traverse par ses deux ouvertures. Ceux qui voudraient s'enfoncer plus profondément dans la cavité devront rester prudents à cause du sol glacé et glissant. La suite de la descente est un peu désagréable car très raide. Le sentier très fuyant tombe droit jusqu'à la forêt où la pente ne faiblit pas avant un bon moment. Le chemin retrouve les champs en tournant plein ouest pour rejoindre les granges du Priz (1209 m) en balcon au dessus de la Plagne. Là, le sentier s'élargit pour revenir sans bien plus de délai au hameau puis au parking.

Ce topo ne constitue en aucun cas une sécurité pour son utilisateur. Ce dernier pratique la montagne à ses risques et périls, est autonome et responsable de lui-même et des gens qu’il emmène. Dans le cas contraire, il fera appel à un professionnel de l'encadrement.


Dans la pente au-dessus de l'alpage inférieur de l'Alpette, en montant vers le Pas des Barres.

En action dans le Pas des Barres.

A la sortie du Pas des Barres on gagne le plateau supérieur de l'Alpette avec le sommet du Granier tout au fond.

A l'approche du sommet du Granier.

Depuis le sommet, en regardant vers le Sud, avant l'orage.

L'impressionnante zone d'effondrement du Granier et le lac du Bourget en toile de fond.

Le haut de la première combe lors de la descente sur la Balme à Collomb.

Superbe vire avant la Balme à Collomb.

Impressionnant décor avec le Pinet dans le fond juste avant de tomber sur la grotte aux ours.

Dans les entrailles de la Balme à Collomb : l'entrée à gauche, la sortie à droite !

les commentaires je réagis